Coopération Turquie-Tchad

0
105

Une intervention dans le sens historique et non colonial

L’ambassadeur de la République de Turquie s’est entretenu avec les hommes des médias à son cabinet le mercredi 24 octobre 2018. Au cours de cette rencontre, le diplomate turc, Sabri Erdal, a relaté les relations entre son pays et le Tchad en particulier et avec l’Afrique en général.

Dans le domaine social, le diplomate turc a souligné que son pays intervient au Tchad à travers son Agence de coordination et de coopération dénommée Tika qui aide le Tchad et les autres pays africains dans le domaine de développement. Grâce à cette institution, la Turquie a réalisé des œuvres sociales dans différents domaines notamment la construction des forages et la formation des agents de la voirie de la ville de N’Djaména. Selon le diplomate turc, ces derniers ont bénéficié d’un recyclage dans son pays. Il a par ailleurs souligné que l’ambassade de la Turquie au Tchad à travers la Tika a également construit des forages dans plusieurs localités.

En moins de trois ans, précise l’ambassadeur turc, Tika a réalisé à plus de 60 % de son projet sur le sol tchadien. L’agence de coopération entend construire un château d’eau au sein de l’Université Adam Barka d’Abéché. Sur le plan sanitaire, le plénipotentiaire turc informe que l’agence de coopération entend former 30 agents de santé en matière de soins d’urgence d’ici 2019. Dans le domaine de l’enseignement supérieur, Tika promet construire une salle informatique équipée à l’université de Bono à Moundou. Il a relevé que son pays entend intervenir aussi sur le plan économique. «  C’est la raison pour laquelle, des investisseurs turcs visitent de temps en temps le Tchad et vice-versa », précise-t-il. S’agissant de la lutte contre le terrorisme dans le Sahel, Sabri Erdal affirme que son pays apprécie les efforts consentis par le Tchad pour y mettre fin. « Pour cela, la Turquie va réaliser un projet de formation de 44 policiers. Cette formation sera assurée par Tes turcs qui viendront à N’Djaména pour la circonstance », annonce-t-il.

Parlant de la coopération turque avec l’Afrique en général, le diplomate mentionne que le continent est très important pour son pays en matière de partenariat. « Nous intervenons en Afrique dans le sens historique et non colonial. Notre principe est : gagnant-gagnant. Nous voulons être un partenaire de développement de l’Afrique », souligne-t-il avant de souligner que la Turquie dispose déjà de plus d’une quarantaine de représentations diplomatiques à travers le monde. « Mon pays s’engage à coopérer d’une manière globale », mentionne Sabri Erdal.

Djimet Biani

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here