L’intervention turque au Tchad est multisectorielle

0
101

La République de Turquie a commémoré ses 95 ans d’existence le lundi 29 octobre 2018. Son ambassade au Tchad a organisé le même jour une cérémonie à l’hôtel Hilton de N’Djaména. L’occasion pour l’ambassadeur de revenir sur les grands axes des relations qu’entretient son pays avec le Tchad. L’événement s’est déroulé en présence de la secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et de la Diaspora, Mme Achta Saleh Damane, ainsi que plusieurs invités.

Le 29 octobre 1923  marque la date de la naissance de la République de Turquie que dirigeait Kamal Atatürk, après une guerre d’indépendance qui a duré quatre ans. La République turque s’est engagée à bâtir une nation et une société moderne, prospère, forte et pacifique fondée sur les principes de l’égalité, de la liberté, de la laïcité et de la suprématie du droit. Selon le diplomate turc au Tchad, Sabri Erdal, son pays est la 17ème puissance économique mondiale et la 6ème en Europe. « Aujourd’hui, même le nouvel aéroport de la capitale turque, Istanbul, tend à être le plus grand du monde. Mon pays occupe une place importante sur la scène internationale. L’exemple le plus récent pour illustrer ce point est que le week-end dernier, Istanbul est retenue pour l’organisation d’un sommet critique sur la Syrie avec la participation des chefs d’Etat et de gouvernement de la Turquie, de la Russie, de la France et de l’Allemagne », s’est réjoui Sabri Erdal.

Parlant de la coopération entre son pays avec l’Afrique en général et le Tchad en particulier, Sabri Erdal trouve qu’elle est excellente. S’agissant singulièrement du Tchad, le plénipotentiaire turc dit que cette relation est de haut niveau. Enracinées dans l’histoire depuis le 16ème siècle, les relations tchado-turques ont été couronnées en décembre 2017 par la visite d’Etat du président turc Reçep Tayyip Erdogan à N’Djaména. C’était pour la première fois qu’un président turc a été accueilli sur le sol tchadien. Pour l’ambassadeur turc, la visite de son président, a permis d’approfondir et de développer davantage les relations dans plusieurs domaines.

Tchad-Turquie, une relation de haut niveau

Sabri Erdal a aussi rappelé que depuis l’ouverture de l’ambassade de la République de Turquie au Tchad en 2013, plusieurs institutions et sociétés de son pays s’y installent. Il a cité entre autres la compagnie aérienne Turkish Airlines, l’agence turque de coopération et de coordination (TIKA), qui a installé son bureau à N’Djaména qui en moins de cinq ans a pu achever plus de 60 % de son projet au bénéfice des Tchadiens. Il y a également la fondation Maarif qui  a ouvert ses écoles à N’Djaména. Aujourd’hui, selon l’ambassadeur, la fondation Maarif compte 500 élèves. « Pour l’année scolaire qui vient de s’écouler, les écoles gérées par la fondation Maarif ont connu 100 % de succès au Brevet de l’enseignement fondamental (BEF) et 97 %  au baccalauréat », s’est-t-il félicité.

Le diplomate turc au Tchad a par ailleurs informé que plus de 600 étudiants tchadiens sont en Turquie. « Cette année, l’Etat turc a octroyé 86 nouvelles bourses complètes. C’est trois fois plus que l’année dernière. Les universités turques ont promis séparément plus de 600 places aux nouveaux étudiants tchadiens », a mentionné Sabri Erdal, avant d’indiquer qu’outre l’éducation, une vingtaine d’ONG turques interviennent régulièrement au Tchad pour aider les couches les plus fragiles.

Djimet Biani

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here