L’université Roi Fayçal renforce les capacités de son personnel

0
128

Dans le cadre du renforcement des capacités de ses cadres administratifs et du corps enseignant, l’université roi Fayçal a organisé le jeudi 25 octobre 2018 dans ses locaux, trois séquences de formation. C’est le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Dr Houdeïngar David, qui a présidé la cérémonie.

Cette formation a permis aux responsables administratifs et aux chargés des affaires académiques de ladite université de s’imprégner des principes de Licence-Master et Doctorat (LMD), de connaitre l’importance de l’information et de la communication (IEC) dans le domaine de la santé de reproduction aussi de maitriser les techniques de gestion des groupements de producteurs agricoles. Selon le recteur de l’université roi Fayçal, Abdallah Bakhit Saleh, ce séminaire a pour but d’outiller le personnel de son établissement supérieur sur les techniques et principes du système LMD. « Avec cette nouvelle donne, l’université ne doit pas être à la traine», dixit Abdallah Bakhit Saleh.

Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Dr Houdeïngar David a, quant à lui, trouvé que les thématiques dudit séminaire cadrent bel et bien avec la professionnalisation des enseignants du supérieur. Pour lui, l’avènement du système LMD suivi de son adoption et de son application dans l’espace CEMAC, doivent amener les responsables universitaires à s’adapter. «  La rénovation en profondeur de nos enseignements, l’introduction des pratiques nouvelles, la maximisation des opportunités et l’ouverture à l’internationale deviennent une obligation et nécessitent des connaissances très pointues sur le système », a-t-il  indiqué.

Parlant de l’importance de l’information, l’éducation et la communication (IEC) dans la santé de reproduction, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, a rappelé que cette thématique permet de changer de comportement des populations pour leur bien-être. « L’importance de l’IEC dans le domaine de la reproduction n’est pas à démontrer, surtout que l’université est un carrefour de rencontre et de brassage des jeunes d’origines différentes. A vrai dire, les activités de l’IEC portant sur la reproduction sexuelle dans ce contexte peuvent effectivement changer les connaissances, les attitudes, les comportements et les pratiques », a-t-il reconnu. Quant au thème axé sur les techniques de gestion des groupements, Dr Houdeïngar David a mentionné que cela s’inscrit directement dans la droite ligne de la politique du chef de l’Etat, Idriss Deby Itno en matière de promotion du monde rural. Pour finir, il rappelle que « le gouvernement de la 4ème  République a inscrit le développement de l’agriculture et de l’élevage parmi ses priorités ».

Djimet Biani

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here