« la marche de l’espoir »

0
142

« La pratique du sport est indispensable »

Pour clôturer le mois d’octobre rose, la Ligue tchadienne pour la lutte contre le cancer (LTCC) a organisé le samedi 27 octobre 2018 une grande marche sportive contre le cancer à N’Djaména. Le coup d’envoi a été donné à l’esplanade de l’Hôtel de ville par les autorités communales et celle du public au rond-point du Centenaire de Moursal.

 

Cette grande marche intitulée « la marche de l’espoir » qui a regroupé des jeunes adultes de toutes les communes de N’Djamena est placée sous le haut patronage de la Première dame du Tchad, Hinda Déby Itno. Le président de la ligue tchadienne pour la lutte contre le cancer, Dr Manikassé Palouma a indiqué que le cancer est une maladie non transmissible, mais il fait de plus en plus de ravage dans notre société.   « Cette maladie touche davantage nos sœurs, nos mères, et nos filles qui ont la noble mission de perpétrer notre espèce. C’est pourquoi, il est de notre devoir d’agir pour barrer la route à cette terrible maladie », a expliqué Dr Manikassé Palouma, avant d’indiquer que son organisation en a fait son crédo.

 

Dr Manikassé Paloum informe que la campagne de dépistage du col de l’utérus et du sein à l’hôpital de la Mère et de l’Enfant et au Centre national de traitement des fistules a permis de dépister au total 1670 femmes dont 291 du col de l’utérus avec 457 cas suspects et 166 de cancer du sein. « La LTCC se tiendra aux côtés des suspects pour faire des examens plus approfondis et en cas de confirmation, elle les aidera dans des soins », renseignent les organisateurs. Il a aussi saisi l’occasion pour lancer un vibrant appel à l’endroit des partenaires et des personnes de bonne volonté afin qu’ils s’impliquent davantage dans la prise en charge de ces femmes malades. « La marche de l’espoir que nous venons de réaliser intègre bel et bien la lutte contre le cancer, car la pratique du sport est un facteur indispensable pour la santé humaine », conseille-t-il. Le représentant du ministre de la Santé publique, Dr Rohingalaou Ndoundo, a déclaré que la lutte contre le cancer est une priorité pour le Tchad et cela nécessite en urgence la prise en charge des cancéreuses. Il a remercié la Ligue pour cette initiative combien louable qui permet au Tchad de disposer d’une base de données fiables. La marche a été bouclée par un match de sélection opposant deux équipes féminines de football

 

Encadré : Témoignage d’une victime du cancer de sein

 

« J’étais atteinte du cancer du sein. Automatiquement, je suis partie rencontrer mes amies de l’église. Et l’une d’elles m’a conseillée d’aller me faire dépister à l’hôpital Assiam Vamtou. De là, on m’a référé directement à la Renaissance pour la suite des examens. Et je suis dans l’impossibilité pour les examens et j’avais expliqué à ma grande sœur. L’une de ses voisines qui a été atteinte de cette pathologie m’avait orienté chez Dr Ali Garandi pour les examens. Les résultats ont prouvé que je suis cancéreuse et l’opération s’en est suivie. Je n’ai jamais eu peur quand on m’a dit que j’étais cancéreuse ».

 

Ndomadji Ndodegue

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here