Un sommet pour saluer la contribution des bailleurs et partenaires

0
143

N’Djaména la capitale tchadienne a accueilli le 25 octobre 2018, un sommet extraordinaire de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC). Deux Chefs d’Etat ont honoré de leur présence ce Sommet. Il s’agit de Obiang Nguema Mbasogo de la République de Guinée équatoriale et Denis Sassou Nguesso de la République du Congo.  La République du Cameroun est représentée par son Premier ministre, Philemon Yang, la République centrafricaine par son ministre des Finances et du Budget, Henry-Marie Dondra et la République du Gabon par son ministre d’Etat et ministre des Affaires étrangères, Régis Immongault Tatagani. La situation de la crise qui traverse le monde est au centre des préoccupations. C’est le président de la République du Tchad et président en exercice de la CEMAC, Idriss Déby Itno, qui a présidé ce Sommet qui s’est tenu à l’hôtel Radisson Blu.

« Nous devons à l’évidence mettre en œuvre l’ensemble des résolutions pertinentes de ces assises car notre sous région est en lutte à de nombreux risques susceptibles de compromettre les efforts que nous avons consentis. Au nombre des facteurs de risque, figure le classement de la discipline budgétaire, les délais importants enregistrés dans la conclusion des accords avec le Fonds monétaire international (FMI), le rapatriement insuffisant des recettes d’importation ainsi que des écueils constatés dans la reforme de certaines institutions communautaires », a déclaré le président de la République du Tchad et président en exercice de la CEMAC, Idriss Déby Itno.

Cette déclaration vient consolider les acquis des pays membres de la CEMAC pour faire face à la crise et la mise en œuvre des résolutions du Sommet de Yaoundé de décembre 2016. Mais d’emblée, dans son rapport de circonstance, le président de la Commission de la CEMAC, le Pr Daniel Ona Ondo a souligné que l’engagement des Chefs d’Etat de la CEMAC a porté, sur l’ouverture et la conclusion des négociations des programmes économiques et financiers avec le FMI.  C’est pourquoi, a-t-il précisé qu’aux termes de deux premières années de mise en œuvre dudit programme, le résultat reste globalement, en deçà des attentes. Et ce, en dépit des améliorations des indicateurs macroéconomiques, la grande partie de la perception des termes d’échanges, la fragilité économique reste un sujet de préoccupation majeure. Laquelle préoccupation a donné lieu à des réflexions assorties des résolutions aux fins d’orienter les voies de sortie de la crise dans l’espace CEMAC.

Le succès du sommet

A travers l’organisation de ce sommet extraordinaire, les Chefs d’Etat de la CEMAC ont voulu évaluer la marche de la stratégie mise en place pour booster l’économie de leur pays respectif. C’est pourquoi, le président en exercice de la CEMAC, Idriss Déby Itno s’est réjoui de la présence de ses hôtes représentant les six pays de la zone CEMAC. Lesquels ont reçu les mots de bienvenue et de bon séjour en terre de Toumaï prononcés par le maire de la ville de N’Djaména, Abdelaziz Saleh Damane. Ce dernier n’a pas manqué de rappeler l’actualité de l’heure qui reste focalisée sur la crise qui frappe de plein fouet le monde. Avant de clore les travaux de ce sommet extraordinaire, le Pr Daniel Ona Ondo Daniel a présenté à l’assistance les résolutions qui sont issues de la séance tenue à huis clos par les Chefs d’Etat. Ces résolutions ont été dressées à l’intention des Etats membres et des institutions communautaires. A travers elles, les Chefs d’Etat ont renouvelé leur engagement à la résolution des poches de conflits et d’insécurité dans l’ensemble de l’espace de la CEMAC. Tout en saluant l’engagement et la contribution des bailleurs et partenaires, les chefs d’Etat ont souhaité l’intensification des actions pour éliminer la menace terroriste dans le bassin du Lac Tchad et le rétablissement de la paix et la stabilité en RCA.

C’est aussi, une occasion indiquée pour les chefs d’Etat et de gouvernement de féliciter leur homologue Paul Biya, réélu à la tête de son pays à l’issue d’un scrutin présidentiel du 7 octobre 2018. Avant de remercier ses hôtes pour leur présence à ce sommet extraordinaire, Idriss Déby Itno les a invités à une prise de photo de famille avec en filigrane les symboles de la CEMAC pour marquer l’événement. Une motion de remerciement lue par Henry-Marie Dondra, ministre centrafricain des Finances et du Budget a été adressée aux chefs d’Etat a mis fin aux travaux.

Napoléon Ngaoundi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here