Visiteurs aux États-Unis d’Amérique : deux tchadiennes partagent leurs expériences

0
146

Le jeudi 29 novembre 2018, le service culturel et de presse de l’ambassade des Etats Unis d’Amérique au Tchad a organisé une conférence de restitution, dans le cadre du « Programme des Visiteurs Internationaux ». Dr Zarwa Oumar Aboubakar et Mme Tamadour Alkhansa Mohamad Ahmad, ont sillonné du 15 octobre au 02 novembre 2018, quelques départements des États-Unis.

Chaque année, l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique au Tchad, envoie des  au programme des visiteurs internationaux. Ainsi, Dr Zarwa Oumar Aboubakar, a participé au programme intitulé « prévenir et combattre la violence domestique », et Mme Tamadour Alkhansa Mohamad Ahmad, a participé au programme intitulé « femmes leaders : promouvoir la paix et la sécurité. »

Dans une brève allocution, le chargé des affaires de l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique au Tchad, Richard Bell, souligne   que l’ambassade envoie les Tchadiens a participé à ce programme, dans tous les départements des Etats-Unis d’Amérique. A ce jour plus 300 tchadiens arabophones et francophones ont participé aux divers programmes avec des thèmes variés. Il a informé que Dr Zarwa Oumar Aboubakar, après avoir pris part au programme  a eu l’initiative de créer une association dénommée « Soupir » dans l’intention d’aider et d’éveiller les jeunes tchadiens.

Dr Zarwa Oumar Aboubakar, dans la présentation de son séjour au pays de l’oncle Sam, dit qu’elle a pris part  à la conférence sur thème : «prévenir et combattre la violence domestique ». Elle a témoigné avoir tiré profit.  Dr Zarwa Oumar Aboubakar, a informé que leurs objectifs, en tant que société civile, est d’encourager le dialogue social. Pour elle, la violence domestique, ne signifie pas seulement violence faite à l’égard des femmes. Mais, il y a d’autres formes de violence domestique telle que : violence que subit l’individu de la part de ses voisins, de sa famille, parents, connaissant, collègues et autres. Elle a argumenté que ces genres de violences sévissent dans notre société, mais beaucoup préfèrent de ne pas en parler. Ils trouvent  comme une stigmatisation, une honte. Alors qu’en principe ils devraient en parler, afin que leurs voix portent.

Mme Tamadour Alkhansa Mohamad Ahmad, a entretenu le public sur la question « femmes leaders : promouvoir la paix et sécurité ». Pour elle, la paix et sécurité, n’ont pas de prix. La culture de la paix et sécurité doivent être nos quotidiens. Mme Tamadour Alkhansa Mohamad Ahmad, demande à ses concitoyens, de copier les bonnes habitudes. Surtout les habitudes qui ont des traits avec nos traditions, cultures, mœurs, us etc.

Badour Oumar Ali

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here