Emploi vert : « Une nouvelle opportunité d’inclusion économique et sociale »

0
156

Les travaux de l’atelier d’information sur le thème : « L’implication des services publics d’emploi dans le développement de l’emploi vert », ouverts le 11 décembre 2018 à l’hôtel Hilton de N’Djamena, ont été clos le jeudi 13 du même mois au même lieu. C’est le ministre de la Promotion des jeunes, des Sports et de l’Emploi, Mahamat Nassour Abdoulaye, qui a clôturé ces travaux.

Organisé par l’Office national pour la promotion de l’emploi  (ONAPE) et l’Association mondiale des services d’emploi publics, l’atelier d’information a permis aux participants de tabler sur les différentes opportunités qu’offre l’emploi vert pour résoudre le problème du chômage des jeunes et de la pauvreté. Les différentes interventions sont illustré la complexité du thème choisi notamment pour tenir compte de la croissance économique qui se révèle très sensible aux aléas politiques,humains, climatiques sans oublier les phénomènes démographiques et migratoires.Selon la secrétaire exécutive de l’AMSEP, Mme Eve-Marie Mosseray, pour relever ces défis, il faut des hommes porteurs de projets à l’échelle locale mais aussi, à l’échelle du continent.

Les services publics d’emploi sont ainsi des alliés naturels forts, identificateurs de compétences et de besoins de formation des nécessaires changements. Les membres de l’AMSEP s’engagent donc à respecter une charte de valeurs. Parmi celles-ci, il y a la volonté de travailler ensemble et de promouvoir le développement durable. « Même si en période de doute, la défense naturelle est de vouloir nous recentrer sur le moi d’abord, nous partageons une seule et même planète, son futur, notre futur ne sera que si nous travaillons ensemble.Les travaux de ces trois journées ne sont qu’une étape sur le chemin des enjeux pour l’avenir du vivant », précise Mme Eve-Marie Mosseray.

Pour des emplois verts profitables

Durant trois jours l’atelier a connu un grand débat avec des présentations et une forte participation des acteurs sur le développement des différentes thématiques, en rapport avec le thème principal. « On ne peut plus parler de développement de l’emploi sans annoncer le volet vert », indique le directeur général de l’ONAPE, Fayçal Hissein Hassan Abakar. L’atelier a permis dans un premier temps de faire un inventaire complet et approfondi sur le développement de l’emploi vert considéré aujourd’hui comme une nouvelle opportunité d’inclusion économique et sociale en particulier pour les jeunes.Dans un second temps, sur les bases des échanges, il est à proposer des stratégies et des actions aux gouvernements respectifs à partir des conclusions dudit atelier. « Nos échanges fondés sur les expériences acquises par les différents intervenants ont permis de démontrer l’utilité et la nécessité de développement de l’emploi vert comme une nouvelle approche de lutte contre le chômage » affirme de le directeur général de l’ONAPE. Il relève en outre que, l’emploi vert renferme d’énormes opportunités et constitue une ressource inépuisable pour le développement économique et social.

Au cours de l’atelier «  les problématiques du chômage et de la lutte contrela pauvreté et du sous-emploi ont été développées à travers le vocable emploi vert qui de notre point de vue reste le moyen le plus indiqué pour faire de notre jeunesse un des acteurs principaux du changement », souligne le ministre de la Promotion des Jeunes, des Sports et de l’Emploi, Mahamat Nassour Abdoulaye. Selon lui, la combinaison Agriculture, transformation et environnement ayant en facteur commun l’emploi, demeurera la préoccupation non seulement de l’AMSEP mais aussi celle du gouvernement. L’occasion était pour le ministre en charge de l’emploi d’informer que le gouvernement tchadien validera dans les prochains jours la Politique nationale de la jeunesse et de l’emploi.Il s’agit d’un document stratégique définissant les orientations en matière d’opportunités d’emploi pour les jeunes.

RondoubaBrillant

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here