Festival Dary : un symbole de l’unité dans la diversité

0
346

Le président de la République, Idriss Déby Itno, s’est rendu le lundi 24 décembre 2018 au village artistique du festival des arts et des cultures du Tchad ‘’Dary’’. Il a visité les 23 stands représentant les provinces du Tchad dans leur diversité culturelle et artistique. Le festival Dary valorise le potentiel culturel et artistique national dans toute sa diversité.

La visite du chef de l’Etat a démarré par le stand de la capitale où est exposé un tableau dénommé « De Fort Lamy à N’Djaména ». Une représentation en images qui compare les deux époques. Idriss Déby Itno a eu quelques explications de la part des Lamyfortains. La marche continue pendant que les groupes artistiques esquissent des pas de danse sur des rythmes aussi divers dont le Tchad dispose. Le président de la République  a bénéficié de plusieurs cadeaux au cours de cette visite. Au village du Chari Baguirmi, il a apprécié la danse exécutée par les femmes baguirmiennes. Elle se fait autour d’un mortier et des pilons. Déby Itno a pris un pilon pour faire quelques démonstrations. Ce qui a arraché les ovations du public.

La ministre du Développement touristique, de la Culture et de l’Artisanat, Mme Madeleine Alingué, a trouvé en cette visite un signal fort. Pour elle, le Tchad est un  pays exceptionnel. Le soutien du chef de l’Etat est la preuve que la culture est vraiment une source de paix de stabilité. Elle réunit les peuples et permet de connaître l’autre. La ministre a promis que l’initiative sera pérennisée. Mme Amina Ehemir représente la province du Guéra. Sa délégation participe au festival avec un groupe de danse. Elle a présenté les produits locaux de son terroir. « A travers cette case, nous présentons la chambre d’une nouvelle mariée. Comment elle est artistiquement  décorée », a-t-elle confié. Au-delà, Amina Ehemir se dit émerveillée par cette diversité. « Ce festival nous a permis de mieux connaître les autres. On s’est rendu compte que certains de nos traits culturels et artistiques se ressemblent ».

Dans la case du Logone occidental, se trouve Ngass David. Il déplore la précipitation avec laquelle le festival est organisé mais pense que c’est un bon début. « Si on a le temps, on aurait dû être mieux représentatif. Mais c’est une bonne idée de réunir les Tchadiens pour ce genre de brassage. C’est ce dont le Tchad a besoin. Vous voyez que les autres peuples viennent apprendre des pas de danse et vice-versa ». Le sultan du Chari Baguirmi, Mbang Adji Woli, est personnellement venu soutenir sa délégation. Il pense que c’est un moment de pleine émotion « Se retrouver parmi toutes ces cultures, ces diversités c’est vraiment émouvant. C’est la preuve que les Tchadiens sont unis. Cette unité est consolidée par la volonté du chef de l’Etat de faire du Tchad un havre de paix. Les valeurs de l’unité doivent être transmises de génération en génération par de tels évènements. »

 La culture comme valeur économique

Le vivre-ensemble est bien visible dans le village. Les différentes provinces font des démonstrations intéressant les uns et les autres. Les connaissances traditionnelles sont mises en valeur. Chaque région a quelque chose à vendre au monde. Ce qui fait de ce festival, l’un des évènements qui doivent attirer l’attention des investisseurs et autres promoteurs culturels à considérer la culture comme une richesse exploitable. La transformation des produits locaux comme le miel et le karité présentée par la délégation de la province du Mandoul, celle du cuir dans le Ouaddaï et la spiruline dans le Lac, etc. Les danses sont vues come des richesses à explorer. Il faut rappeler que grâce aux chorégraphies traditionnelles tchadiennes, le ballet national a raflé des médailles dans des compétitions à l’extérieur du pays. Reste à permettre à ces créateurs de vivre normalement de leur travail. Les œuvres de l’esprit peuvent être à l’origine de création d’emplois. Les Tchadiens auront alors une identité aux yeux du monde comme d’autres l’ont fait ailleurs pour leur pays.

Badoum Oumandé Henri

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here