Données statistiques tchadiennes : l’INSEED travaille pour leur disponibilité

0
181
Une vue partielle des participants à l'atelier/Ph Haltebaye/ATPE

Ouverts le 9 janvier dernier, les travaux de l’atelier de la revue annuelle organisés par l’Institut national de la statistique, des études économiques et démographiques (INSEED) ont pris fin le vendredi 11 janvier 2019 dans les locaux de la Bibliothèque nationale.

A cours de cet atelier, plus d’une quarantaine  de chefs d’antenne intervenant dans le domaine de la statistique, des études économiques et démographiques venant des chefs-lieux des provinces, à savoir Sarh, Moundou, Am-Timan, Abéché, Doba, Mongo, Bol et N’Djaména, ont procédé à la présentation des activités réalisées au cours de l’année 2018. Aussi, sont-ils passés à des propositions du programme des activités pour l’année 2019. L’objectif recherché à travers l’organisation de cette revue annuelle vise à évaluer le niveau des activités réalisées et non réalisées prévues au cours de l’année écoulée et proposer des nouvelles activités pour l’année qui vient de commencer.

Après 72 heures de travaux, les participants ont pris des résolutions qui sont, entre autres, la mise en place d’une coordination entre l’Agence nationale d’investissement et des exportations (ANIE) et l’INSEED  dans le but de répertorier toutes les entreprises, d’archiver les activités du plan d’action annuelle 2018, de doter tous les chefs d’antenne des ordinateurs portables. Il a été également question d’organiser une retraite de 48 heures afin de réfléchir sur le projet de développement des statistiques du Tchad, et enfin rendre accessibles, à travers le canal de communication de l’INSEED qui est son site web, les bases de données statistiques nationales.

Le corpus minimal des activités de 2018 est atteint

Clôturant les travaux, le directeur général de l’Institut, Nour Goukouni Nour, a remercié les responsables des départements et les chefs d’antenne pour la qualité des présentations et des explications fournies après les différents questionnements et problèmes posés. « Nous sommes arrivés au terme de trois jours de présentations suivies d’échanges et discussions sur l’état d’exécution du plan d’action de 2018 et proposer un nouveau programme des activités pour 2019. Le relevé des résolutions est présenté et sera suivi dans la prochaine étape par l’élaboration du projet de rapport d’activités de l’année 2018. Nous devons noter à ce stade que grâce aux appuis techniques et financiers de nos partenaires, en premier lieu la Banque mondiale, l’INSEED a pu réaliser le corpus minimal d’activités inscrites dans le plan d’activité 2018 adopté par le conseil d’administration », s’est réjoui Nour Goukouni Nour. Pour lui, les efforts louables des partenaires techniques et financiers ont permis à l’institution d’exécuter au mieux son plan d’action malgré les fortes contraintes financières et la faible mobilisation des ressources de l’Etat.

Mettre en exergue le dynamisme

Le directeur général a rassuré que le projet de plan d’action 2019 sera consolidé et des arbitrages qui seront faits sur la base de concertation avec les principaux responsables des antennes en tenant compte de l’impératif d’intégration des activités et de financement acquis ou en négociation. « Ce projet de plan d’action 2019 qui sera soumis au conseil d’administration de l’INSEED devra tenir compte de la dynamique de réforme de l’appareil statistique national qui aboutira à la fin du premier semestre de l’année en cours avec de nouvelles bases juridiques pour le système statistique national  », a déclaré Nour Goukouni Nour. « En ma qualité de directeur général, je ne ménagerai aucun effort pour sensibiliser les hautes autorités pour lever progressivement les fortes contraintes financières qui entravent l’exécution des activités statistiques et permettre à l’INSEED de s’engager pleinement dans le processus de réforme de l’appareil statistique national », a-t-il souhaité.

Photo de famille au sortir des travaux/Ph Haltebaye/ATPE

L’Institut national de la statistique, des études économiques et démographiques a pour missions principales  la collecte, l’exploitation, l’analyse et la diffusion des informations statistiques d’intérêt national, la réalisation des opérations statistiques prévues dans le programme national, la réalisation des études sur demande de l’Etat, des institutions ou d’autres organismes des questions d’ordre économique, démographique, social et environnemental relevant du domaine statistique. L’organisme en charge des statistiques nationales s’engage également dans  la gestion des principaux répertoires ou fichiers, la centralisation de la collecte des statistiques provenant des autres services producteurs et leur diffusion sous forme de synthèse.

Djimet Biani

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here