Protection des enfants : des petits gestes qui sauvent

0
240
Des enfants à la maternelles/Ph Archives/ATPE

Les enfants sont des êtres qui ont besoin d’un accompagnement de tous les instants. Mais le constat est que peu de parents leur consacrent un temps suivi et continu. Ce qui n’est pas sans conséquences sur leur sécurité physique, éducation et épanouissement.

Il est 7 h passées, sur l’avenue Kondol, automobilistes et piétons se disputent le passage. Aux carrefours des établissements scolaires, les élèves de tout âge se pressent pour ne pas être en retard. Ménodji A., âgée de 8 ans et au CE1 tient la main de son plus jeune frère. Ils hésitent à traverser la voie bitumée alors qu’un automobiliste stoppe les autres pour les laisser passer… A la question de savoir pourquoi ils ne sont pas accompagnés par l’un de leurs parents, la jeune fille répond dans sa langue maternelle avec un petit regret : « A chaque fois que nous demandons à notre maman de nous accompagner, elle nous  dit de suivre seulement les autres. Parce qu’en groupe, rien ne va nous arriver. Notre grand frère, lui également, refuse de le faire ». Comme ces deux enfants, ils sont nombreux ces êtres vulnérables qui, chaque matin, se débattent au milieu de toutes sortes de risques, pour aller à l’école.

Mme Hélène Djimbaye, fonctionnaire, trouve anormale l’attitude de certains parents, alors qu’elle vient juste de conduire ses enfants jusque dans la cour de leur établissement. « Il n’y a pas de raison qu’un parent laisse son enfant aller seul à l’école. Le matin, il y a trop de circulation et les risques grands. Les parents peuvent organiser leur temps pour cela », conseille-elle. Le directeur d’un établissement privé de la place, sous anonymat, confie que nombreux sont les parents qui ne font pas le suivi de leurs enfants. « Le matin, rares sont les parents qui accompagnent leurs enfants à l’école malgré les risques. Et même si ce ne sont pas des cas d’accident, ces derniers temps il y a des enlèvements d’enfants qui sont signalés. Il n’est donc absolument pas prudent de laisser les plus jeunes aller et revenir seuls de l’école », déplore-t-il. 

Les négligences dans l’accompagnement des enfants dans leur trajet à l’aller comme au retour de l’école sont observables dans beaucoup de familles. Au-delà de la responsabilité des parents, l’Etat aussi n’a pas mis des garde-fous. Il faut également remarquer que devant les établissements publics, surtout devant les écoles primaires, il est rare de voir les agents de circulation faciliter la tâche des élèves. Alors que cela est constaté devant ceux du privé… Que les communes dans lesquelles sont installés les établissements publics assument leurs responsabilités. Par ailleurs, il est aujourd’hui incontestable que le suivi des enfants n’est pas pris au sérieux dans bien d’autres domaines. Certains parents laissent par exemple à la portée des enfants des substances objets dangereux comme les médicaments destinés aux adultes, les bouteilles de gaz bien ou mal conservées, les lames et couteaux, etc.

Badoum Oumandé Henri

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here