Tchad-Israël : des accords et mémorandums signés pour la reprise des relations

0
200
Les deux délégations en séance de travail/Ph Kouago/ATPE

Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, a effectué une visite de travail, le dimanche 20 janvier 2019, à N’Djaména. Aussitôt après sa descente de l’avion, il a été reçu au palais présidentiel par le chef d’Etat, Idriss Déby Itno. Plusieurs sujets ont été abordés parmi lesquels, celui tant attendu, l’établissement des relations diplomatiques qui a fait l’objet d’un accord à la fin des travaux.

Depuis 1972, après la rupture des relations entre Israël et le Tchad, c’est pour la toute première fois qu’un Premier ministre israélien foule le sol du pays de Toumaï. Cette visite de Benyamin Netanyahou, il faut le préciser, fait suite à celle du chef de l’Etat Idriss Déby Itno, effectuée en novembre 2018 en Israël où il avait adressé une invitation au chef du gouvernement israélien pour se rendre au Tchad. « Il s’agit d’une première visite d’un Premier ministre de l’Etat d’Israël au Tchad. A ce titre, elle est historique et traduit le résultat des efforts conjoints déployés de part et d’autre pour rapprocher nos deux pays », affirme le président de la République, Idriss Déby Itno. Pour lui, l’absence des relations diplomatiques entre le Tchad et Israël depuis 1972 n’a pas empêché les deux pays d’avoir des contacts et des échanges dans des domaines d’intérêt commun. Ainsi, les visites réciproques des deux hommes d’Etat peuvent être perçues comme  la preuve d’un engagement pour asseoir et développer une coopération bilatérale à la hauteur d’immenses potentialités des deux pays. « Je suis ici pour formaliser les relations entre nos deux pays. Le Tchad est un pays très important pour Israël. Le futur de l’Afrique dépend du futur du Sahel. Ce qui se passe ici influence tout ce qui se passe au monde. Nous avons la tâche de créer un meilleur futur pour l’Afrique et au-delà »,précise Benyamin Netanyahou.

Le chef de l’Etat a réaffirmé son engagement à son hôte de  la volonté du Tchad à œuvrer davantage au renforcement des liens de coopération dans tous les domaines pertinents avec l’Etat d’Israël. « Ma récente visite en Israël m’a permis de découvrir et d’apprécier les avancées scientifiques et technologiques de votre pays dont l’expérience en matière d’agriculture, de santé, de gestion de l’eau, des énergies renouvelables, de sécurité et de la formation professionnelle, pourrait bien servir de source d’inspiration pour le Tchad », dit Idriss Déby Itno. A cet égard, le Premier ministre israélien a manifesté la disponibilité et l’engagement de son pays à accompagner le Tchad dans la mise en œuvre de son Plan national de développement 2017-2021.« Je crois que cette coopération va créer un futur plus stable, plus prospère », indique Benyamin Netanyahou. Il souligne d’ailleurs qu’au mois de mars prochain, il y aura une visite au Tchad pour explorer les potentialités dans les domaines de développement.

Des accords bénéfiques sont signés

A la fin de l’entretien en tête-à-tête entre le chef de l’Etat, Idriss Déby Itno et son hôte Benyamin Netanyahou suivi de la séance de travail élargie à leurs proches collaborateurs, des accords et mémorandums d’entente entre le Tchad et Israël ont été signés. Parmi ceux-ci, il y a le protocole d’accord sur le rétablissement des relations diplomatiques. Selon ce document, « conformément aux dispositions pertinentes de la Convention de Vienne du 18 avril 1961 sur les relations diplomatiques, et sans préjudice de position de principe de chaque partie sur la question palestinienne » le Tchad et Israël décident, entre autres, de rétablir leurs relations diplomatiques et leur imprimer une nouvelle dynamique répondant aux aspirations et aux intérêts de deux parties ; procéder à un échange d’ambassadeurs dès que possible ; faire déposer une copie du protocole d’accord auprès du secrétaire général de l’ONU.

Le Premier ministre israélien et le chef de la diplomatie tchadienne signant les accords/Ph Kouago/ATPE

Les deux pays se disent guidés par la volonté mutuelle de renouer et de renforcer les relations d’amitié et de coopération dans les domaines, diplomatique, politique, économique, social, scientifique, technique, culturel, humanitaire et autres. Ils rappellent dans le cadre de la signature de cet accord, leur attachement aux buts et principes énoncés dans la charte des Nations unies, en particulier les principes du règlement pacifique des différends internationaux, de l’égalité souveraine des Etats et du respect de leur intégrité territoriale. L’accord pour le rétablissement des relations diplomatiques entre le Tchad et Israël est motivé aussi par les aspirations des deux parties à contribuer à la promotion de la paix, à la sécurité et à la stabilité internationale.

Rondouba Brillant

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here