Législatives et communales 2019 : les préparatifs technique et financier en bonne voie

0
283
Le ministre de l'administration s'entretenant avec la représentante résidente du PNUD/Ph Haltébaye/ATPE

Le ministre de l’Administration du territoire, de la Sécurité publique et de la Gouvernance locale, Mahamat Abali Salah, a échangé avec la représentante résidente du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), Carol Flore-Smereczniak, en présence du directeur général du Bureau permanent des élections (BPE), Issa Adjideï. C’était le mardi 22 janvier 2019 au cabinet du ministre. Les deux personnalités ont abordé des questions relatives à l’organisation technique des échéances électorales à venir.

En début de semaine, des échanges et discussions à huis clos ont eu lieu entre le ministre en charge de l’Administration du territoire et l’ambassadeur de l’Union européenne, puis avec la représentante résidente du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), sur les structures techniques afin de voir le plateau technique et l’appui des partenaires au gouvernement pour la tenue des élections législatives  dans les délais. Selon le ministre, l’Union européenne a pris de l’avance en  annonçant sa part de contribution. Mais toutes les contributions et appuis seront rendus publics lors de la rencontre avec tous les partenaires. D’ores et déjà, les pays amis comme le Japon et le Nigeria ont exprimé leur disponibilité à appuyer le pays financièrement. Au sortir de l’audience qu’il a accordée à la délégation du Pnud, Mahamat Abali Salah a souligné que toutes ces rencontres visent à mettre les petits plats dans les grands en vue d’organiser des élections réussies. Quant à la date exacte de ces échéances, il souligne qu’il est trop tôt et hâtif de fixer une date; c’est à l’issue des échanges avec les techniciens et les partenaires qu’elle sera déterminée.

La représentante pays du Pnud, Carol Flore-Smereczniak dit se réjouir de l’annonce relative à la tenue des élections législatives et locales avant la fin du premier semestre de l’année 2019. Annonce faite par le chef de l’Etat, Idriss Deby Itno, dans son message du nouvel an, car les élections sont importantes pour le Tchad, un Etat démocratique. « Etant donné que toute élection dans n’importe quel pays est un exercice de souveraineté, le Pnud se met à la disposition du pays avec les partenaires techniques et financiers ». L’institution s’informe de temps en temps auprès du gouvernement en ce qui concerne les tenants et les aboutissants de cet événement. Mais aussi et surtout sur la façon dont les partenaires peuvent lui venir en appui, dit-elle en substance.

Il ne reste qu’à confirmer les intentions

Quant à la contribution de son organisation, Mme Carol Flore-Smereczniak, informe que le Pnud a le mandat de coordonner l’assistance électorale, c’est-à-dire faire le plaidoyer et la coordination avec les autres partenaires dans leurs différents appuis financier, technique et logistique. « Nous avons eu des réunions avec un certain nombre de bailleurs et nous attendons la confirmation de ces annonces pour pouvoir être un peu plus clairs par rapport à l’appui des partenaires. Mais je peux dire que  l’Union européenne par exemple va appuyer ces élections, nous avons déjà approché certains partenaires qui vont très vite confirmer leurs appuis, le Pnud aussi apporte une assistance financière et technique. Nous regardons aussi du côté du système des Nations unies. Nous avons le coordonnateur résident du système des Nations unies, le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies qui seront parties prenantes dans l’appui de l’organisation de ces élections », confie la représentante pays du Pnud.

Photo de famille après l’entretien/Ph Haltébaye/ATPE

Si rien n’est encore annoncé de manière détaillée, ces rencontres avec les partenaires du pays ont pour mobile de voir comment activer le comité de pilotage des partenaires. Depuis quelques jours, les techniciens du Bureau permanent des élections (BPE) et ceux déployés par les partenaires travaillent d’arrache-pied pour préparer un document intitulé projet des élections. A l’issue de ces travaux, précisément à la fin de janvier courant, le document sera validé au cours d’une rencontre des partenaires. A cette occasion, ceux-ci vont plancher sur les modalités techniques et les appuis financiers qui seront apportés par les uns et les autres.

Florent Baïpou

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here