Province du Guéra : le PARSAT appuie les producteurs en techniques agricoles améliorées

0
261
Le gouverneur du Guéra et le coordonnateur du projet / Ph Banbé / ATPE

Le Projet d’amélioration de la résilience des systèmes agricoles au Tchad (PARSAT) renforce les capacités des groupements paysans de la province du Guéra avec les nouvelles techniques   agricoles. Une mission conjointe d’imprégnation et de suivi des activités est effectuée par  le coordonnateur du projet, Abdoulaye Mahamoud Labit et le gouverneur de la province du Guéra, Mahamat Ali Hassaballah. La délégation a bouclé sa tournée  à Melfi dans le département du Barh-Signaka, le dimanche 27 janvier 2018.

Cette visite de terrain permet au gouverneur de la province du Guéra,Mahamat Ali Hassaballah de constater de visu les activités réalisées par le PARSAT. Parmi les réalisations, on peut citer l’amélioration de la  production des champs écoles et des cultures maraichères, l’aménagement des   pistes rurales, la construction des stations météorologiques et le barrage de Wala-Moukoulou. Un barrage de stockage d’eau pluviale d’une capacité de 770 000 m3 construit par le Projet de valorisation des eaux de surface (PVERS) à hauteur d’un milliard de FCFA en état de dégradation inquiétante. Compte tenu de l’ampleur de ce danger qui risquerait d’exposer les populations environnantes à une pénurie d’eau, le PARSAT est en phase d’étude d’impact environnemental en collaboration avec l’Etat tchadien dans le souci de l’exploiter dans les années à venir. Autre appui et non des moindres aux bénéficiaires est la promotion des pratiques familiales en matière de santé nutritionnelle en intégrant la prise en charge de la malnutrition qui concerne le volet dudit projet. L’alphabétisation des femmes dans le cadre du renforcement des organisations, l’éducation à l’environnement des élèves et des producteurs à travers des séances de sensibilisation commencent à avoir des impacts.

A Bitkine dans le canton Doli où la délégation à mis cap, les bénéficiaires ont décrié l’insuffisance de puits maraichers, de moyens de transport des produits agricoles, de kits agricoles, de clôture des sites agricoles et des outils de transformation des produits agricoles.

Le Projet d’amélioration de la résilience des systèmes agricoles au Tchad (PARSAT) intervient dans   quatre départements de la province du Guéra et deux départements des provinces voisines, notamment le département de Dababa dans la province de Hadjer-Lamis et le département de Fitri dans celle du Batha.  Ledit projet vise à contribuer de manière durable à la sécurité alimentaire et des revenus des ménages ruraux. De même, son intervention repose sur la sécurisation de la production par rapport aux risques climatiques en améliorant la mobilisation et la gestion de l’eau sur les parcelles de cultures grâce aux techniques culturales et l’utilisation de variété de semences mieux adaptées. En termes de prévention, le PARSAT favorise l’amélioration des capacités de stockage et la construction de stocks pour la période de soudure ainsi que la diversification d’activités économiques rentables en contre saison et l’aménagement des pistes rurales en vue d’évacuer les produits agricoles.

 Banbé Mbayam Christian, envoyé spécial        

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here