Lutte contre le terrorisme : le monde rend hommage aux soldats tchadiens morts au Mali

0
106
/Ph. Bachir / ATPE

Les corps des 10 soldats tchadiens tués au Mali sont  enterrés au cimetière militaire de Farcha. Leurs dépouilles mortelles ont été rapatriées au Tchad, le dimanche 27 janvier 2019. Les inhumations ont eu lieu en présence du président de la République, Idriss Déby Itno.

L’oraison funèbre s’est déroulée le lundi 28 janvier 2019 au Groupement militaire inter-armées (GEMIA) en présence du ministre délégué à la présidence de la République chargé de la Défense nationale, des Anciens combattants et des Victimes de guerre, Daoud Yaya Brahim, du Chef d’État-major Général des Armées Brahim Seïd Mahamat. Le  secrétaire général adjoint des Nations unies pour le maintien de la paix Jean Pierre la Croix, le représentant du secrétaire général des Nations unies au Mali, Mahamat Saleh Anadif, les ambassadeurs et représentants des organisations des UN au Tchad ont tous fait le déplacement.  

Invité pour la visite des corps, le ministre malien de la Défense, Thiéra Coulibaly a, au nom du président de la République du Mali, décoré les soldats morts à titre posthume. « Au nom du président de la République du Mali et en considération de votre mérite, nous vous conférons  la médaille de la croix de la valeur militaire à titre posthume de l’étranger ». Après cela, le ministre tchadien en charge de la Défense Daoud Yaya Brahim a à son tour élevé ces ambassadeurs de la paix à la valeur militaire tchadienne : «Au nom de la République du Tchad et en vertu du pouvoir qui nous ait conféré nous vous citons dans le croix du mérite de militaire à l’ordre de l’armée avec étoile d’or à titre posthume et aux soldats de deuxième classe à l’ordre de régiment d’étoile d’argent à titre posthume »

 Consolation aux familles éprouvées

Ph. Bachir / ATPE

La ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération internationale du Mali, Mme Kamissa Camara a dans son allocution indiqué que ces actes ne resteront pas impunis. « L’attaque du 20 janvier vient remettre en cause la réconciliation que nous avons entamée. Le gouvernement du Mali va tout mettre en œuvre pour identifier les auteurs et les traduire en justice, car c’est le Mali tout entier qui vient d’être lâchement attaqué », a laissé entendre la ministre. Lors de la cérémonie funèbre au siège de la Minusma, le président du Mali Ibrahim Aboubakar Keïta « Nos valeurs de paix, de solidarité et de tolérance sont plus que jamais remises en cause. Et dans ce combat de valeur,  le Tchad a payé le plus fort tribut». Le secrétaire général adjoint de l’Onu pour le maintien de la paix, Jean Pierre la Croix a, quant à lui présenté ses condoléances aux familles éprouvées et a rendu hommage aux militaires tchadiens en mission au Mali.  Après ces brefs mots de consolation, les dépouilles sont transportées au cimetière militaire de Farcha, où le président de la République Idriss Déby Itno était attendu.   

Le 20 janvier dernier les soldats de la paix ont été victimes d’une attaque terroriste  ciblée qui a fait 10 morts et 25 blessés à Aguellote au Nord Est du Mali à 200 kilomètres de la frontière algérienne. Une attaque complexe des assaillants arrivés à bord de nombreux véhicules armés. L’assaut a été revendiqué par le groupe de soutien à l’Islam, principale alliance djihadiste du Sahel liée à Al-Qaïda. Ces militaires tchadiens sont déployés au Mali dans le cadre de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma). 

Yonwa Maïlébélé

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here