CBLT : le budget 2019 estimé à plus de 17, 5 milliards de F CFA

0
245
Photo de famille au sortir du 64ème conseil ordinaire de la CBLT / Ph.Kouago / ATPE

Le 64ème Conseil ordinaire des ministres de la Commission du bassin du lac Tchad (CBLT) a eu lieu le jeudi 7 février 2019 à l’hôtel Hilton de N’Djaména. Les travaux ont été présidés par le président en exercice dudit conseil, Suleiman Hussein Adamou, ministre fédéral des Ressources en eau, par ailleurs  Premier  commissaire du  Nigeria auprès de la Commission.

Les ministres Issoufou Katambé du Niger, Suleiman Hussein Adamou du Nigeria, Sidick Abdelkérim Haggar du Tchad, Lambert Lissane Moukove de la Centrafrique, et le gouverneur de la région de l’Extrême-Nord du Cameroun, Midjiyawa Bakari ont statué et apprécié la qualité des rapports des travaux des experts. Après cela, le secrétaire exécutif de la CBLT, l’ambassadeur Mamman Nuhu, a présenté l’état d’avancement des différents projets notamment celui de transfert des eaux inter-bassins. A  ce sujet, le conseil a opté  pour les arrangements institutionnels nécessaires à sa mise en œuvre efficace. A l’issue des travaux, UN communiqué final a été lu par le gouverneur de la région de l’Extrême-Nord du Cameroun, Midjiyawa Bakari par ailleurs deuxième commissaire du Cameroun auprès de la CBLT. Le programme des activités 2019 du secrétariat exécutif étant approuvé par les commissaires, le projet de budget est évalué à 17 milliards 668 millions 916 mille F CFA dont 15 milliards 552 millions 564 mille F CFA pour le développement et 1 milliards 775 millions 25 mille F CFA pour le fonctionnement.

Les Etats membres ont été invités à s’acquitter de leurs contributions annuelles et de leurs arriérés afin de permettre la bonne marche  des activités de l’institution. D’ailleurs le président du conseil des ministres adressera dans les prochains jours des correspondances aux plus hautes autorités pour l’apurement des dettes et le paiement régulier des contributions statutaires.  

S’agissant de la tenue régulière des réunions statutaires dans les délais, le conseil résout définitivement la question par la rotation en procédant par ordre alphabétique des pays en anglais. Plusieurs autres résolutions  ont également approuvées par les ministres. Il s’agit du rapport de la 64ème session du conseil des ministres,  le rapport moral du secrétaire exécutif, le rapport financier 2018, le rapport des activités de l’année 2018 et celui d’audit externe des comptes clos le 31 décembre 2017. Il a été décidé de la tenue des sessions budgétaires du conseil des ministres au plus tard le 15 novembre, de l’ajustement de l’organigramme et du recrutement du personnel additionnel. Pour finir, les différentes délégations ont salué l’apport des partenaires techniques et financiers sans lesquels les initiatives de la CBLT demeureront chimériques.

Florent Baïpou

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here