Réforme de l’Appo : le Tchad honoré pour son engagement

0
147
Mme Valérie Commelin / Ph. Florent / ATPE

Le membre du conseil  exécutif de l’Organisation des producteurs de pétrole africains (Appo) pour le Tchad, Mme Valérie Commelin, a reçu des mains du ministre nigérian du pétrole, Dr Emmanuel Ibe Kachikwa, par ailleurs président en exercice  du conseil des ministres de l’organisation une reconnaissance. C’était en marge de la 2ème édition du sommet international sur le pétrole qui a eu lieu du 28 au 30 janvier 2019 à Abuja au Nigeria. Quels sont les apports de ces innovations pour les pays membres en général et le Tchad en particulier?

Un sujet de joie pour le Tchad qui a été longtemps considéré comme n’ayant pas de ressources humaines de qualité dans le domaine. Le pays a  consenti de nombreux efforts dans le processus de réforme de l’Appo. Cette distinction vient récompenser les services rendus et surtout son abnégation. « Le Tchad par ma personne et mes collègues a participé du début jusqu’à la fin de la réforme », a confié Mme Valérie Commelin. C’est surtout pour la première fois qu’une organisation internationale exerçant dans ce secteur fait un tel geste à l’endroit  d’une représentante du Tchad. Celle-ci se dit fière parce qu’en travaillant parmi les cadres et spécialistes de diverses nationalités, elle a eu l’opportunité d’engranger de nombreux connaissances et savoir-faire. Prendre part à une telle rencontre a été pour elle l’occasion d’étendre son champ d’expériences et de faire connaître son pays.

« Les gens pensent que le Tchad n’a pas des compétences, cette distinction va  permettre de valoriser les Tchadiens dans le secteur pétrolier en dehors de nos frontières. Car nous n’étions pas vraiment considérés comme des experts. Quant aux retombées immédiates, les réformes enclenchées donneront lieu à de  nouveaux recrutements et je serai là pour faire en sorte que les meilleurs Tchadiens puissent faire partie de cette organisation », a-t-elle rassuré. Elle demeure optimiste quant à l’avenir du pétrole tchadien. « Nous n’avons pas encore exploité toutes nos ressources. Il faut seulement faire du contenu local, c’est-à-dire savoir  promouvoir nos cadres et nos entreprises.  La formation des jeunes est également très importante », a-t-elle ajouté.

Du sang neuf !

 Il y a  deux ans beaucoup de pays africains annonçaient leur retrait de l’organisation parce qu’elle ne leur rapportait rien par rapport à l’Organisation des pays producteurs et exportateurs de pétrole (Opep). C’est pour redorer le blason de l’Appo et la rendre plus forte et dynamique que l’Opep que ces travaux de refonte sont initiés. Ce sommet, dit-Mme Valérie Commelin, a permis aux pays africains d’échanger amplement avec la communauté énergétique mondiale. L’événement s’est déroulé sous le thème : « Construire l’Afrique par l’efficacité et l’innovation » en présence des représentants des 18 pays membres.  C’est une plateforme mise en place au Nigeria pour  galvaniser la réponse de l’Afrique aux défis mondiaux du pétrole et du gaz. Après le conseil extraordinaire des ministres, les textes statutaires sur la réforme de l’Appo ont été débattus et adoptés. Après la prestation de serment, les membres du conseil exécutif ont été renvoyés à l’exercice de leurs fonctions. Mme Valérie Commelin est actuellement conseillère des activités aval du directeur général de la Société des hydrocarbures du Tchad (SHT) et représentante de l’Appo au Tchad. L’Association des producteurs de pétrole africains (Appa)  devenue récemment l’Appo a été créée au Nigeria en 1987. Sa mission est d’instaurer une plateforme de coopération entre les pays pétroliers.

Florent Baïpou

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here