Situation au Nord-est : les Tchadiens disent non à la guerre

0
289
/Ph. Idriss Izzo/ ATPE

Le Mouvement patriotique du salut (MPS) et ses alliés ont organisé un grand meeting de soutien au chef de l’Etat, président fondateur du parti, Idriss Deby Itno, aux forces armées nationales ainsi que celles de la France. C’était le vendredi 15 février 2019, au stade Idriss Mahamat Ouya. L’événement a été marqué par plusieurs interventions condamnant la prise du pouvoir par les armes. A cette occasion le président de la République, Idriss Deby Itno, a prononcé un discours pour rassurer les Tchadiens dont voici l’intégralité.

« Mes jeunes filles et garçons, ici présents ! Tchadiens de toutes les souches présents ici dans ce stade, pour la bonne cause, vous vous êtes mobilisés depuis 6 h pour certains, pour d’autres depuis hier, en particulier les jeunes pour venir ici transmettre un message fort. Un message que les ennemis du Tchad doivent comprendre : Oui à la paix ! Non à la guerre !  Non aux aventures ! Non au terrorisme ! Oui pour la paix. Votre message fort sera entendu par ces illuminés qui veulent déstabiliser le Tchad, nous ramener la guerre. Ce symbole fort, qui fait notre unité, notre cohésion, devra être défendu par tous les Tchadiens qui ont un amour pour leur pays. Vous êtes là justement pour défendre le tricolore ici.

Les pseudos partis politiques démocratiques, les pseudos chefs d’associations de la société civile qui se coalisent avec les mercenaires et qui condamnent l’intervention de l’armée française aux côtés de l’armée tchadienne pour mettre en déroute ceux qui veulent verser votre sang, le sang des Tchadiens de tout le pays, nous ramener en arrière, tuer la démocratie, ceux-là ne méritent pas un égard quelconque à leur endroit. Soyez rassurés que tout sera mis en œuvre pour que ceux-là répondent de leurs actes. C’est ce qu’on appelle la troisième roue de la charrette. La charrette est là-bas, la troisième roue est ici. Ils pensent que l’heure est arrivée pour casser la République. Ils vont être des ministres avec les mercenaires et les terroristes. C’est sans compter avec la vigilance du peuple tchadien, la vigilance des forces de défense et de sécurité. Ils doivent réfléchir plus d’une fois s’ils sont réellement des Tchadiens. Et je doute, certains qu’ils soient des Tchadiens.

Pour ce pays j’ai versé mon propre sang. Mon propre sang j’ai versé pour le Tchad à trois reprises contre l’agresseur qui voulait manger le Tchad, qui voulait dominer le Tchad en son temps. Et aujourd’hui je suis prêt à verser mon sang pour que le peuple tchadien vive en paix, dans la stabilité et construire l’avenir de notre jeunesse. Vous jeunes, dites non, non et non ! Non au mercenariat ! Non à la troisième roue de la charrette. Ces mercenaires, ces terroristes ont été financés, équipés, entrainés à Masratah, fief des terroristes en Lybie. A partir de là, ils ont décidé sur ordre de leurs maitres de venir déstabiliser le Tchad. Nous n’en sommes pas à une première tentative de déstabilisation du Tchad. Rappelez-vous le 2 février 2008. Ils peuvent croire à tout mais sauf une seule chose, je suis prêt aujourd’hui à donner ma vie pour défendre ce pays. Je ne suis pas ce genre de gens, au premier coup, ils prennent leurs valises et laissent le peuple derrière. Ça ce n’est pas moi. Donc la vigilance du peuple tchadien, la vigilance des forces de défense et de sécurité et mon engagement personnel pour faire face à toutes les situations qui mettront en danger notre pays, sur ses 1 284 000 Km², ils me verront devant eux, arme à la main. Ils ont échoué et ils échoueront toujours.

Tchadiennes, Tchadiens dormez tranquille, ne craignez rien. Je vous assure de mon engagement personnel pour donner le sacrifice suprême pour que le Tchad soit en paix, stable et que notre pays progresse dans son développement. Ces illuminés terroristes soutenus de l’extérieur par des puissances extérieures doivent réfléchir plus d’une fois encore pour traverser la frontière nationale. Je vous demanderai tous de répondre à cette question : y a t-il une honte de demander à un pays ami de nous appuyer face à une agression qui vient de l’extérieur ? Sans honte, j’ai demandé au président de la République française, de soutenir sur le plan aérien, les forces tchadiennes pour repousser les terroristes. Et  le président de la République française, Macron a accepté et nous avons mené conjointement les opérations aériennes qui ont détruit la colonne à 100 %. En votre nom, je dis merci à la France. Je dis merci au président de la République française, mon frère et ami, Emmanuel Macron.

/Ph. Haltebaye / ATPE

Un dernier point, la vigilance doit être à tous les niveaux, de l’intérieur surtout. Ceux, qui à partir d’ici, commanditent avec les mercenaires qui sont en Lybie, un pays complètement en désordre, sans Etat, sans armée, c’est ce désordre qu’ils ont vu en Libye qu’ils veulent amener au Tchad. Le Tchad ne mérite pas cela. Si nous sommes capables, si les forces de défense et de sécurité sont capables d’aller secourir les Etats amis et frères, nous en sommes tous capables mille fois de faire face à toutes agressions qui viendront de l’extérieur. Une fois de plus, je vous demanderai, mes fils et mes filles, mes frères et mes sœurs, Tchadiens, Tchadiennes, il n’y aura plus de déstabilisation de notre pays. Je vous le promets, soyez rassurés. Dormez sur vos lauriers ».

Propos recueillis par Riamian Doutoloum Ghislain

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here