Agrégation du Cames : quatre professeurs tchadiens honorés par leurs étudiants

Photo de famille au sortir de la cérémonie /Ph. Haltebaye / ATPE

Les étudiants de la faculté des sciences de la santé humaine (Fssh) de N’Djaména ont organisé une cérémonie le samedi 02 mars 2019 à la faculté de médecine pour rendre hommage à leurs professeurs montés au grade de professeur agrégé. C’était en présence du premier doyen de la faculté des sciences de la santé humaine, Dr Ivoulsou Doufang-Fang et du représentant du président de l’université de N’Djaména, le directeur de la scolarité du rectorat, Amir Moungache.

Il s’agit de quatre professeurs, Choua Ouchemi, Ali Mahamat Moussa, Rimtebaye Kimassoum et Foumsou Lhagandang qui sont passés au grade de professeur agrégé en fin 2018. Pour les étudiants de la faculté des sciences de la santé humaine, ces quatre professeurs méritent félicitation et honneur pour avoir travaillé durement afin d’arriver au sommet des études supérieures dans le domaine de la santé. Ainsi, ils ont ajouté que le nombre des professeurs élevés pour la formation des jeunes médecins répondront aux besoins en santé de la population tchadienne. La présidente du comité d’organisation de la cérémonie, Zébaze Sylvie, a indiqué que ces professeurs ont obtenu ce diplôme tant attendu au Tchad par le biais du travail bien fait. « Aujourd’hui, c’est le lieu de dire avec certitude que vous avez atteint le sommet. Nous voilà tous réunis pour célébrer votre réussite et souligner cette importante étape dans vos vies et celle de notre faculté. Le grade que vous avez reçu témoigne non seulement des connaissances théoriques et pratiques que vous avez acquises mais aussi de vos rigueurs, responsabilités et l’esprit d’équipe au sein de la faculté des sciences de la santé humaine », a-t-elle reconnu.

Le premier doyen de la faculté des sciences de la santé humaine, professeur Ivoulsou Doufang-Fang, a informé que tous les enseignants médecins spécialisés biologistes et pharmaciens retenus comme enseignants chercheurs du supérieur ont pris leur travail à bras-le-corps en encadrant bien les étudiants dans leurs stages pratiques et la direction de leurs thèses de doctorat en médecine. « Nos enseignants chercheurs sont capables de bien faire leur travail. Ils l’ont prouvé par leur inscription avec brio sur les listes d’aptitudes et leurs brillantes admissions au concours d’agrégation du Cames (Conseil africain et malgache de l’enseignement supérieur », a-t-il expliqué avant de les citer : Mouanodji Mbaissoroum cardiologue, Avocksouma Djona Atchénémou gestion et santé publique, Brahim Boy Octhom biochimie, Kaboro Mignagnal anesthésie, Abdelsalam Tidjani microbiologie et nutrition, Choua Ouchemi chirurgie, Ali Mahamat Moussa gastroentérologie, Rimtebaye Kimassoum urlogie et Foumsou Lhagadang. Ils constituent un noyau sûr des professeurs nationaux sur lesquels le Tchad peut compter pour la promotion des enseignants chercheurs et le meilleur encadrement des étudiants en thèse de doctorat en médecin, a-t-il renforcé.  

Représentant le président de l’Université de N’Djaména, le directeur de la scolarité du rectorat, Amir Moungache a déclaré qu’il est donc juste de voir les étudiants prendre une telle initiative de distinction et l’Université leur en est très reconnaissante.

Blaise Djimadoum Ngarngoune

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here