Problématique de l’emploi au Tchad : l’Association Freedom en quête de solutions

La présidente de l’association / Ph. DR

La présidente de l’Association Freedom, Rayana Adam Saleh, a fait un point de presse le 6 mars 2019 à l’hôtel Radisson Blu. L’objet de cette communication est d’annoncer l’organisation de la première édition du salon de l’emploi et des métiers dénommé ‘’Tchad-Eemploi’’ à partir du 23 mars prochain.

Créée en 2017, l’Association Freedom œuvre pour l’épanouissement et l’émancipation de la jeunesse tchadienne, a d’emblée informé sa présidente, Rayana Adam Saleh. « L’innovation, l’emploi, les métiers et le développement sont au centre des préoccupations de l’association », a-t-elle ajouté avant d’indiquer que la question de l’emploi, du chômage, de la formation, fait toujours l’objet de discussions entre les jeunes. Pour elle, au Tchad, la population active est de 6 millions et la plupart veut être intégrée à la Fonction publique alors que celle-ci ne peut employer à peu près que 100 mille personnes.

C’est pourquoi, a-t-elle expliqué, le salon de l’emploi et des métiers rassemblera les jeunes afin de leur proposer des alternatives au chômage, des stages, des formations professionnelles et la valorisation des petits métiers. « Tchad-Emploi sera le premier salon de l’emploi et des métiers pour permettre aux jeunes Tchadiens d’échanger des expériences avec des chefs d’entreprise », a-t-elle conclu.

Blaise Djimadoum Ngarngoune

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here