Excellence au féminin : 27 élèves de neuf lycées récompensées par l’ASFET

A gauche, les filles récompensées / Ph. Youwa / ATPE

L’Association des femmes employées d’Esso-Totco (ASFET) a organisé la cérémonie de remise de prix d’excellence aux trois meilleures filles de neuf lycées et collèges de la ville de N’Djamena. C’était le jeudi 7 mars 2019, à Esso Tchad.

Depuis 10 ans, l’Association des femmes employées d’Esso-Totco récompense, chaque année, les filles qui excellent dans leurs lycées et collèges dans la ville de N’Djamena. L’idée avec cette initiative est de célébrer autrement la Semaine nationale de la femme (Senafet). Cette année, ce sont les filles des séries scientifiques qui viennent en tête du classement. Contrairement à l’année dernière où les trois premières places étaient occupées par le lycée Sacré-Cœur, cette année c’est le lycée Fort-Lamy qui occupe la première place. Mlle Khadidja Djibrine Louane, ressortissante dudit lycée totalise une moyenne de 16,58/20, suivie de Mlle Macka Ali Rozzi avec une moyenne de 16,17/20, et Mlle Arafa est 3ème avec 15,82/20 de moyenne. Toutes les trois premières filles sont du même lycée et en classe de 1ère scientifique. Les prix sont composés de livres et autres outils pour offrir de meilleures conditions d’étude aux filles. Les autres lycées concernés par le prix d’excellence de l’ASFET sont entre autres le lycée féminin d’Amriguebé, le lycée d’Amtoukouin, le lycée de Gassi, le lycée-collège évangélique.

 « Lorsque nous connaissons la vulnérabilité à laquelle font face les filles et les adolescentes au niveau du Tchad, une vulnérabilité multidimensionnelle, il est important de nous arrêter et de saluer cette contribution excellente en termes de performance au niveau des lycées », a indiqué la représentante de l’UNFPA au Tchad, Dr Edwige Adekambi  Domingo. Pour elle, il est important d’accompagner les filles à transformer leur vulnérabilité en opportunité de développements personnel et collectif qui serviront d’abord à la famille puis à la nation. « Je voudrais vous inviter à faire la différence parmi vos sœurs mais à montrer aussi le chemin à vos sœurs pour que vous créiez une cohorte dynamique, capable de transformer le Tchad. La vision 2030, le Tchad que nous voulons ne peut pas se faire sans vous » adresse-t-elle aux lauréates.

Réussite d’une fille égale réussite de la société

Selon la présidente directrice générale d’Esso-Totco, Carole Gall, dans nos sociétés, les considérations socioéconomiques peuvent, dans certains cas, désavantager la progression des jeunes filles surtout sur le plan scolaire. La P-DG d’Esso-Totco, elle-même occupant un poste traditionnellement occupé par des hommes,  invite les jeunes filles à démontrer qu’elles sont capables de faire tout ce que les hommes font et même plus.

« Ne relâchez pas les efforts et allez au bout de vos ambitions. Devenez ingénieures, ministres, médecins, infirmières, tout ce que vous voulez. Trouvez votre place dans la société. Quand les filles et les femmes réussissent, la société réussit » conseille-t-elle aux 27 bénéficiaires du prix d’excellence de l’ASFET. « Vous êtes notre espoir. Là où on n’a pas pu arriver, nous aimerions que vous y arriviez », a indiqué la présidente de l’ASFET, Mme Solkem Ngarmbatina, à l’endroit des jeunes filles lauréates. Tout en paraphrasant un auteur, elle dit ‘’les filles travaillent doublement pour avoir la moitié de ce que les hommes ont naturellement’’. Elle annonce que l’année prochaine, le prix concernera 14 filles.

Rondouba Brillant

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here