Forum international sur l’investissement : « Le Tchad est une opportunité de croissance », Idriss Déby Itno

Le chef de l'Etat, Idriss Deby Itno pendant son allocution /Ph. Goldégué / ATPE

Le président de la République, Idriss Déby Itno, a mis un point d’orgue sur la gouvernance en matière de gestion des investissements en faveur du développement à l’ouverture du Forum international sur l’investissement au Tchad. Ci-après son allocution.

« Au moment où s’ouvre la toute première édition du forum Tchad-monde arabe consacrée à la promotion des investissements, je voudrais souhaiter la bienvenue  et un agréable séjour  à tous nos hôtes  qui  ont effectué le déplacement de N’Djaména.  A tous les investisseurs venus du monde arabe, je  vous exprime toute la reconnaissance de la République du Tchad de vous compter à ses côtés. La qualité de votre présence est la manifestation concrète d’un  engagement réel à accompagner de manière soutenue le Tchad dans sa marche vers le développement.

Distingués Invités ;

Mesdames et messieurs,

En septembre 2017, notre pays a organisé à Paris la conférence de mobilisation des ressources pour le financement du Plan national de développement 2017-2021. Cette conférence a connu un succès retentissant à la lumière des annonces de contributions qui ont été faites par les pays amis et les divers partenaires. Au nombre de ces pays et partenaires, figure en bonne place le monde arabe. Aujourd’hui, les frères et sœurs du monde arabe sont encore là pour le renforcement de ce partenariat agissant qui a montré toutes ses preuves.

En effet, la relation entre le monde arabe et le Tchad  est marquée et facilitée par les liens historiques, les échanges culturels et les affinités linguistiques. Comme je l’avais noté lors du  sommet de la Ligue arabe tenu à Nouakchott en juillet 2016, l’Afrique ne serait pas tout à fait l’Afrique sans le monde arabe et le monde arabe ne serait pas ce qu’il est sans l’Afrique. Oui, notre destin commun a été façonné par la proximité et la fraternité qui nous ont liés tout au long de l’histoire. Ce précieux héritage doit nous amener à renforcer notre complémentarité et à exploiter au mieux nos potentialités et nos opportunités économiques et commerciales au bénéfice de nos espaces respectifs. C’est pourquoi, la tenue de ce forum a toute sa signification et toute sa portée eu égard aux objectifs qui le sous-tendent.

Distingués invités ;

Mesdames et messieurs,

Confiant en  son capital humain, son potentiel agro-sylvo-pastoral et ses ressources minières,  le Tchad nourrit l’ambition légitime d’assurer son décollage économique et d’offrir de meilleures perspectives d’épanouissement à sa population. C’est dans cette optique que nous avons lancé le PND qui découle du document stratégique intitulé « Vision 2030, le Tchad que nous voulons ».  A travers cette vision, notre pays ambitionne d’assurer son émergence en s’attelant à la mise en œuvre d’un certain nombre de programmes et de réformes pertinents. Nous donnons, à cet égard, la priorité à  la diversification de l’économie en soutenant la promotion des filières porteuses de croissance. Celles-ci se trouvent dans les domaines du développement rural, du commerce, du développement industriel.

 Au sein de  ces différents secteurs  qui aiguillonnent le développement, nous avons des potentialités insoupçonnées. A titre illustratif, je note, qu’en matière d’agriculture, la proportion importante de nos terres arables est estimée à plus de 30 millions d’hectares. Notre élevage affiche également un potentiel impressionnant  de plus de 100 millions de têtes. De même, les ressources halieutiques sont extrêmement riches.  Il y a trois mois, nous avons accueilli la toute première édition du Salon Africain de l’Agriculture qui a donné le ton de la transformation des chaines de valeurs des produits issus de ce secteur. Dans ce recensement du potentiel économique, je ne minore pas l’importance du secteur  minier qui doit aussi contribuer à la diversification économique. 

Mesdames et messieurs,

Je suis certain que vous serez davantage édifiés sur la carte des atouts du Tchad par  les  différentes sessions d’échanges au menu de ce forum qui porteront  sur des thématiques sectorielles telles que le développement rural, l’énergie, les infrastructures, les mines, le pétrole, le tourisme et les technologies de l’information et de la communication.

Chers  investisseurs,

Le pays qui vous accueille  aujourd’hui  est, sans conteste, un sanctuaire économique de premier plan. Soyez rassurés car vous êtes effectivement au bon et au meilleur endroit. Le Tchad est une opportunité de croissance où l’on peut y investir, sécuriser son investissement et le rentabiliser. C’est à juste titre, que nous misons sur le renforcement du partenariat et des investissements pour assurer la transformation durable de notre système productif. Pour stimuler les échanges et promouvoir les investissements, notre pays poursuit la stabilisation de son cadre macroéconomique fortement atteint par les chocs sécuritaire et humanitaire. Le redressement de nos finances publiques représente en effet une priorité essentielle à laquelle le gouvernement ne saurait déroger. Par ailleurs, notre pays a développé et mis au point des actions incitatives en lien avec l’environnement des affaires.

Nous avons notamment créé un guichet unique pour la création des entreprises, un cadre de partenariat public-privé et des mécanismes de garantie des investissements. De même, des mesures garantissant le transfert des capitaux,  des avantages fiscaux et douaniers ainsi que des possibilités de signature des conventions d’établissement existent. Tout cet ensemble de mesures est appuyé, au plan  institutionnel,  par la création  d’un Conseil présidentiel pour le climat  des affaires que je dirige personnellement. En outre, le Tchad a adhéré  à la nouvelle Zone de libre échange continentale africaine  qui est un espace commercial de grande envergure  et qui  représente le troisième marché mondial de consommation derrière la Chine et l’Inde.

Distingués invités ;

Mesdames et messieurs ;

Au plan politique, nous sommes engagés dans un vaste chantier de modernisation de nos institutions   en vue de renforcer leur efficience.  De même, la gouvernance responsable est au centre des actions prioritaires de la nouvelle République. Il est évident que des pratiques saines sont indispensables car elles alimentent la confiance entre les acteurs. Il est extrêmement important que les uns et les autres soient davantage assurés  que les divers engagements   pris seront respectés à la lettre. La 4ème République intègre aussi dans ses préoccupations de premier ordre la question du renforcement du capital humain constitué majoritairement des jeunes et des femmes. Nous sommes convaincus que notre idéal de développement et d’émergence ne peut se tenir sans la mobilisation des hommes et des femmes dynamiques et bien formés.

Distingués invités ;

Mesdames et messieurs,

Avant de clore mes propos, je voudrais saluer les appuis de nos partenaires et notamment la BADEA et la BAD qui nous ont permis d’organiser ce forum. Je réitère la reconnaissance de la Nation aux investisseurs du monde arabe pour cette mobilisation  qui est déterminante dans  notre légitime quête de la croissance économique et sociale. Je forme le vœu ardent que cette rencontre capitale marque une nouvelle ère  du partenariat refondé  et intelligent  entre  le monde arabe et le Tchad. J’ai  le  ferme espoir, que d’autres investisseurs du monde arabe qui ne sont pas présents à cette rencontre, vont s’associer à cette dynamique forte qui se met en place.  

Sur ce, je déclare ouvert le forum international sur l’investissement au Tchad ».

Propos recueillis par B.O.H

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here