Projet SWEDD : Le Maréchal du Tchad lance officiellement la phase II à Pala

0
69

Le président de la République, Idriss Déby Itno, a procédé, ce samedi 7 novembre 2020, au lancement officiel de la phase II du Projet pour l’autonomisation des femmes et le dividende démographique au Sahel (SWEDD). La cérémonie s’est déroulée à l’ancienne place publique de Pala, chef-lieu de la province du Mayo Kebbi Ouest.

Selon le Coordonnateur de SWEDD-Tchad, M. Youssouf Awaré, l’objectif global du projet est d’accélérer la transition démographique par la réduction du taux de fécondité et de la mortalité infantile en vue d’accroître le dividende démographique. De manière spécifique, le projet SWEDD vise à favoriser l’émancipation des femmes et des adolescentes ainsi que leur accès à des services de santé reproductive, maternelle et infantile de qualité.

La phase I du projet a touché plus de 5.900.000 personnes dans le cadre de la campagne médiatique pour le changement de comportement ; 1.310 religieux sont formés dans le cadre de la dividende démographique ; 20.984 filles ont bénéficié d’une formation en activité génératrice de revenus. A cela, il faut ajouter le recrutement de 53 sages-femmes en appui du gouvernement qui a permis 12.071 accouchement ; 7.748 femmes ont reçu des kits allant des décortiqueuses aux moulins en passant par des séchoirs, etc.

Le Ministre de l’Economie, de la Planification du Développement et de la Coopération internationale, Dr Issa Doubragne, a souligné que l’objectif ultime est d’accélérer la transition démographique en réduisant le taux de fécondité et de la mortalité infantile en vue de déclencher le dividende démographique. Le projet aura une durée de 04 ans et occasionnera le triplement de la cible primaire passant de 200.000 à 600.000 bénéficiaires directs et plus de 10.000.000 de bénéficiaires indirects.

Le Maréchal du Tchad, Idriss Déby Itno, chef de l’Etat, a salué les actions dudit projet au Tchad avant de plaider pour leur intensification dans la construction des salles de classe et forages d’eau potable. Il a, pour finir, mis en garde tous ceux qui feignent d’ignorer la loi en vigueur interdisant le mariage précoce.

Avec Dircom PR

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here