Finances publiques : Le Tchad expérimente le système de gestion rwandais

0
228

Un nouvel enrôlement des agents civils de l’Etat a démarré ce mercredi 11 novembre 2020. Le but est de s’arrimer sur le nouveau Système intégré de gestion des finances publiques
(SIGFIP) mis en place dans une coopération sud-sud avec le Rwanda.

Le SIGFIP est destiné à remplacer les anciennes applications notamment le Système intégré de gestion administrative et salariale du personnel de l’Etat (SIGASPE). Le recensement en cours s’inscrit dans la logique de la réforme des finances publiques, enclenchée depuis un certain temps, par le gouvernement afin de garantir une meilleure gouvernance de ses finances publiques.

D’après le ministre des Finances et du Budget, Tahir Mahamat Nguilin, le nouveau système pour lequel le Tchad a opté est à même d’aider à la modernisation et la sécurisation de ses finances publiques, la maîtrise de la comptabilité publique, de la chaine des dépenses, la gestion efficiente de la carrière et de la solde des fonctionnaires et contractuels civils de l’Etat, etc.

Dans sa conception, la nouvelle opération d’enrôlement est destinée à actualiser la base des données issues du SIGASPE dans le souci de disposer, entre autres, d’un fichier unique et assaini du personnel de l’Etat, des informations individuelles et complètes de chaque agent (adresse, numéro mobile money, etc.), le positionnement administratif de tous les agents
(direction, responsabilité, position géographique, etc.). Dans la pratique, ces opérations se déroulement en trois phases. La première phase concerne la ville de N’Djaména avec 25 équipes déployées dans les ministères et institutions étatiques, la deuxième concerne les provinces du pays avec également 25 équipes envoyées sur le terrain. La dernière phase concernera les représentations diplomatiques du Tchad à l’étranger. Pour les agents des
chancelleries, une boîte électronique sera disponible pour l’enregistrement uniquement via internet.

Pour se faire enrôler, les fonctionnaires et contractuels de l’Etat sont appelés à se
présenter minus du numéro de matricule de la solde, d’une pièce d’identité, d’un numéro de téléphone, du dernier acte administratif ou de nomination (prise de service, titularisation, avancement, etc.). Dans la foulée du lancement de cette opération, le ministre des Finances a annoncé le paiement des frais de transports et
la levée du gel des effets financiers des avancements.

En donnant le coup d’envoi de ce recensement, le ministre d’Etat, ministre secrétaire général de la Présidence de la République, Kalzeube Payimi Deubet, a salué la coopération sud-sud avec le Rwanda qui a donné lieu à la mise en place de ce nouveau système de gestion des finances publiques. Pour lui, c’est une coopération gagnant/gagnant, exaltante qui demande d’être étendue dans les domaines de la santé, de l’éducation et de la technologie.

Blaise Mbaïadoumbeye

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here