Processus électoral : La CNDH prépare ses observateurs électoraux

0
55

Prélude aux consultations électorales à venir, la Commission nationale des droits de lhomme (CNDH) forme ses commissaires sur les principes de base d’identification des actes de violation des droits humains en période électorale. Un atelier est organisé à cet effet, les 17 et 18 novembre 2020, en partenariat avec le Programme des nations unies pour le développement (Pnud).

L’enjeu pour la CNDH avec la présidentielle d’avril 2021 et les législatives de novembre 2021 est la compréhension du cadre légal des élections pour s’assurer de leur caractère démocratique et apaisé. Pour le président de la CNDH, Djidda Oumar Mahamat, la valeur démocratique de ces futures élections, leur crédibilité et conformité aux standards internationaux sont, en grande partie, fonction du respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales. L’objectif de l’atelier est de fournir aux commissaires de la CNDH et leurs observateurs, les meilleurs outils pour identifier, recenser et documenter, le moment venu, les éventuelles atteintes à ces droits. Dans le cas précis, il sera question de garantir le droit de chaque citoyen à participer à la vie politique son pays, droit d’avoir des élections périodiques et honnêtes. Il est aussi question des droits à un suffrage universel, égal et un scrutin secret, des libertés de libre expression, d’association, etc.

Pour ce faire, la CNDH sollicite une meilleure synergie avec la Commission électorale nationale indépendante (Céni) et le Cadre national de dialogue politique (CNDP) en matière dobservation électorale et de documentation de possibles irrégularités.

Le Pnud, partenaire dans l’organisation de cet atelier de formation, a salué les efforts consentis par la CNDH, depuis sa mise en place en 2019, dans la promotion et le respect des droits humains au Tchad.

Blaise Mbaïadoumbeye

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here