PND 2017-2021 : Le comité de pilotage valide le rapport de suivi 2019

0
81

Trois semaines après sa validation technique, les membres du Gouvernement viennent de valider, ce mercredi 18 novembre 2020 à l’hôtel la Résidence, le 3ème rapport de suivi de mise en œuvre du PND (Plan national de développement) 2017-2021. C’est le Dr Issa Doubragne, ministre en charge du Plan, représentant le ministre d’État, ministre Secrétaire Général de la Présidence de la République, qui a présidé les travaux.

L’atelier de validation du rapport qui a réuni les membres du Gouvernement vise deux objectifs principaux : recueillir les observations pour améliorer le document qui sera prêt à être édité ; prendre en compte les remarques et suggestions du comité de pilotage afin d’améliorer la qualité de travail de rédaction des prochains rapports de suivi de mise en uvre du PND 2017-2021.

Ouvrant les travaux, le ministre de l’Economie, de la Planification du Développement et de la Coopération Internationale, Dr Issa Doubragne, a rappelé que cet atelier se tient dans un contexte particulièrement difficile de la crise sanitaire due à la pandémie de la Covid-19. Il ajoute que ce travail « est un exercice important qui constitue un instrument de suivi de performance des activités ». Car soutient- il, les causes récurrentes des échecs des programmes et projets dans les pays en développement en général et au Tchad en particulier sont liées à l’insuffisance ou l’inefficacité du mécanisme de suivi-évaluation. Il a toutefois précisé que le suivi-évaluation permet de corriger les erreurs, identifier les goulots d’étranglement susceptibles de saper l’atteinte des résultats et de recadrer les projets et programmes vers les bonnes directions afin de booster le niveau de leur réussite.

Pour Dr Issa Doubragne, la 2ème année de mise en œuvre est marquée par une reprise substantielle de la croissance en 2018, tirée par la hausse de la production pétrolière et l’appréciation des prix du baril de pétrole sur le marché international. Ce qui a permis au pays de passer d’une croissance de -2,7 % En 2017 à +3,1 % en 2018. Cette relance positive de l’économie a permis l’amélioration des indicateurs de mise en œuvre du PND 2017-2021.

Le ministre en charge du Plan a affirmé enfin que la mise en œuvre du PND 2017-2021 a permis d’atteindre les résultats en termes damélioration des indicateurs stratégiques comme l’accès à l’eau potable, qui passe de 52% en 2015 à 61,85% en 2019 ; la scolarisation au primaire en termes d’accessibilité qui passe de 70% en 2017 à 86,90% en 2019 se rapprochant de la cible prévue de 86, 90 en 2021. Sans oublier des efforts et progrès considérables enregistrés dans le domaine de la santé, d’infrastructures etc.

Il faut préciser que ce rapport se veut un outil de communication et de plaidoyer afin de créer un climat de confiance entre le gouvernement et les partenaires et le gouvernement et la population. Au cours de cet atelier, les membres du Comité de pilotage ont eu à parcourir ce document de 130 pages, subdivisé en six chapitres. Les travaux se sont déroulés en présence des représentants des grandes institutions nationales et internationales, des ambassadeurs, des représentants des Chefferies traditionnelles, des Organisations de la Société Civile et du secteur privé.

Ndomadji Ndodegue

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here