Tchad : Le développement au centre des échanges du Chef de l’État avec la population de Massenya

0
159

Le Maréchal du Idriss Déby Itno est à Massenya, chef-lieu de la province du Chari Baguirmi. Comme dans les précédentes provinces où il s’était rendu, le chef de l’État a tenu une rencontre avec les autorités administratives civiles et militaires, les autorités traditionnelles et religieuses, les jeunes, les femmes et les cadres ressortissants de la province du Chari Baguirmi.

Le Maréchal du Tchad a énuméré et décortiqué 07 impératifs au menu de sa tournée dans les provinces ainsi que des impératifs géographiquement limités à la province du Chari Baguirmi et à la Ville de Massenya. Il s’agit du respect de l’autorité de l’État, de l’efficacité de l’administration, de la cohabitation pacifique entre les différentes communautés, de l’implication des autorités traditionnelles et religieuses dans le développement, du droit de la femme et de l’enfant, de la protection de l’environnement et de la lutte contre le grand banditisme.

La mise au point du Maréchal du Tchad se résume au respect de l’autorité de l’État comme principe administratif et citoyen. Parlant de la cohabitation pacifique, le Chef de l’État dit déplorer et condamner avec force le conflit meurtrier entre les communautés dans le département de la Kabia, province du Mayo Kebbi Est et, a instruit le ministre en charge de l’Administration et celui en charge de la Justice pour que les auteurs n’échappent pas à la rigueur de la loi.

Pour le chef de l’État, Idriss Déby Itno, il est désormais clair qu’aucune entrave au sept impératifs qu’il a décortiqués et qui sapent l’émergence du pays ne sera tolérée. Les barrières illicites à l’intérieur du pays sont à démanteler à compter de ce 25 novembre. Cette instruction est à tous les gouverneurs des provinces du pays.

La situation de sous-développement du Chari Baguirmi et de la ville historique de Massenya émeut particulièrement le Maréchal du Tchad. Il demande aux autorités traditionnelles surtout au sultan du Baguirmi d’abandonner les valeurs coutumières qui ne sont plus en phase avec le monde contemporain afin de favoriser l’éclosion des énergies des filles et fils de la province mais aussi des autres bonnes volontés qui veulent concourir au développement de cette province.

En matière de développement socioéconomique de cette province, le Marechal du Tchad a annoncé la relance de tous les projets aux arrêts à cause du choc pétrolier que le pays a subi depuis 2014. L’axe Dourbali-Massenya sera bitumé en 2021. L’axe Dourbali-Bili-Gama et celui de Guelendeng-Kouno-Nguere verront aussi le début de leurs travaux de construction en 2021. Plusieurs projets hydroagricoles notamment le Projet Bahr Linia et celui de la mise en valeur du Bahr Rigueg, débuteront aussi dans les jours à venir.

Source : Présidence de la République

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here