Journée mondiale contre le sida : Appel à une conscience renforcée pour un changement de comportement

0
132

Le Conseil national de lutte contre le sida (CNLS) et l’Organisation des premières dames d’Afrique pour le développement (OPDAD) ont commémoré, ce 5 décembre 2020 au Palais du 15 janvier, la Journée mondiale de lutte contre sida. La cérémonie a été présidée par la Première dame du Tchad, Hinda Déby Itno.

Le thème retenu cette année pour la commémoration de la Journée mondiale de lutte contre le sida est : « Solidarité mondiale et responsabilité partagée ». Cette journée qui se commémore chaque 5 décembre vise à apporter un soutien spirituel et moral aux personnes vivant avec et touchées par le VIH. Elle permet également d’informer le public sur les avancées en matière de prévention, de prise en charge et de traitement afin de continuer les actions de prévention et de sensibilisation.

Le secrétaire exécutif du CNLS, Dr Adawaye Chatte, s’est réjoui de l’engagement sans faille des acteurs impliqués dans cette lutte. Il a particulièrement félicité l’ambassadrice de l’ONUSIDA, Hinda Déby Itno, pour son implication personnelle ayant permis la réduction du taux de contamination du virus du sida au Tchad, passant de 7 400 à 5 200 en 2019.

La coordinatrice résidente du système des Nations unies au Tchad, Mme Violette Kakyomya, indique que le thème « Solidarité mondiale et responsabilité partagée » est d’intérêt majeur. C’est pourquoi, elle invite à une coopération inter pays, car le VIH/Sida représente une menace mondiale. Elle souligne que cette maladie continue de faire des ravages, dans les familles et les communautés. Ainsi, précise-t-elle, 690 000 personnes ont perdu la vie en 2019 du fait du sida, selon le rapport de l’ONUSIDA. Mais, la responsable du système des Nations unies au Tchad note que le nombre de nouvelles infections a également baissé au cours de la même période, passant de 7 400 à 5 200.

Pendant ce temps, le ministre de la Santé publique et de la Solidarité nationale, Abdoulaye sabre Fadoul, met un accent particulier sur le respect des mesures thérapeutiques. Il déplore que la stigmatisation et la discrimination constituent un handicap pour le dépistage précoce des malades et l’accès au soin. Il lance enfin un vibrant appel aux acteurs intervenants dans la lutte contre le sida à faire preuve d’efficacité dans le domaine de sensibilisation.

La première dame du Tchad, Hinda Déby Itno, ambassadrice de l’ONUSIDA reconnait que les conditions de vie des malades du sida se détériorent à cause de la pandémie de la maladie à coronavirus qui a désarticulé l’économie mondiale. Elle rassure de son implication personnelle dans la prise en charge des patients. Elle exhorte tous ses compatriotes à une conscience renforcée pour un changement de comportement.

Banbé Mbayam Christian

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here