Chine – Comité central du PCC : « Nouvelle confiance, nouvelles opportunités »

0
257
S.E.M. Li Jinjin, Ambassadeur de Chine au Tchad

Nouvelle confiance, nouvelles opportunités : un briefing sur la cinquième session plénière du XIXe Comité central du PCC

En octobre, la cinquième session plénière du 19e Comité central du Parti communiste chinois (PCC) s’est tenue à Beijing. Ladite session a examiné et approuvé les « Propositions du Comité central du PCC pour la formulation du 14e Plan quinquennal (2021-2025) pour le développement économique et social national et des objectifs à long terme à l’horizon 2035 » (les Propositions). Cette importante conférence revêt donc d’une importance particulière pour la Chine et d’une portée positive pour le monde. Pour mieux comprendre la signification de cet événement, j’aimerais la résumer par quatre « nouveaux ».

Tout d’abord, une nouvelle étape de développement. L’année 2020 est la dernière année pour la mise en œuvre du 13e plan quinquennal. C’est l’année où la Chine aura achevé l’édification d’une société de moyenne aisance à tous égards et éliminé la pauvreté absolue pour la première fois depuis plusieurs millénaires. En 2021, la Chine entrera dans une nouvelle phase de développement : construire un pays socialiste moderne dans tous les aspects.

Cette année, le PIB de la Chine dépassera 100 billions de yuans RMB (14 930 milliards de dollars). À la fin de la période du 14e plan quinquennal, l’économie chinoise devrait atteindre le niveau actuel des pays à revenu élevé, le PIB et le revenu par habitant de la Chine doublera d’ici 2035.

Ensuite, un nouveau concept de développement. Par rapport au passé où les chinois se trouvaient dans une pénurie matérielle et culturelle il y a 40 ans, la principale contradiction de la société chinoise est maintenant celle entre l’aspiration croissante de la population à une vie meilleure et le développement déséquilibré et insuffisant. Donc, le plus grand souci du PCC et du Gouvernement chinois est bel et bien passé d’un développement visant la quantité à celui de haute qualité, d’où vient ce nouveau concept d’un développement innovant, coordonné, vert, ouvert et partagé.

A savoir, l’innovation sera la première force motrice, la coordination entre les différentes régions, souches de revenu, secteurs socio-économiques et entre villes et zone rurale sera un caractère endogène, l’économie verte sera une modalité universelle, l’ouverture à l’extérieur sera la seule voie à suivre et le partage des acquis de développement par tout le peuple sera l’objectif final.

Troisièmement, une nouvelle dynamique de développement. À l’heure actuelle, l’économie mondiale traverse une grave récession; la mondialisation économique rencontre des contre-courants; et l’unilatéralisme et le protectionnisme sont à la hausse. Tout cela a entraîné un affaiblissement évident de l’efficacité du marché international. En même temps, la Chine elle-même est en marche vers le plus grand marché du monde. Les Propositions suggèrent que la Chine accélérera la construction d’une nouvelle dynamique où le circuit domestique est le pilier principal et que le circuit domestique et le circuit international se renforcement mutuellement. Cette nouvelle dynamique n’est nullement un repli sur soi, elle contribuera à bâtir un nouveau système d’économie ouverte de plus haut niveau.

Le monde a peut-être changé, mais la Chine ne changera pas sa politique d’ouverture. Nous allons nous engager plus profondément dans le multilatéralisme et dans la circulation libre des produits et de services du monde.

Enfin mais crucial, des nouvelles exigences du développement. « Des progrès notables et substantiels vers la prospérité commune » est clairement indiqué comme un objectif à long terme, ce qui formule de nouvelles exigences qui visent non seulement un développement qui fait prospère et fort le pays, mais également un développement mieux partagé, favorisant l’émancipation de l’homme, l’épanouissement de chacun et donc une société humaine meilleure.

Le grand renouveau de la nation chinoise sous la direction du PCC est le choix de l’histoire et du peuple chinois. La ligne directrice du PCC est toujours centrée sur le peuple. Nous veillerons à ce que chacun ait sa part des résultats du développement. Réaliser le plein épanouissement de l’homme et la prospérité commune de toute la population, c’est notre promesse pour l’avenir au peuple chinois.

Comment le développement de la Chine affectera-t-il le monde au cours des cinq prochaines années et au-delà ?

1° Renforcer la confiance dans le développement pacifique du monde. Le monde est maintenant confronté à des instabilités et des incertitudes. Certains pays se poussent à l’unilatéralisme, au protectionnisme et à l’hégémonie, et réclament une « nouvelle guerre froide » et un « découplage économique » contre la Chine. Les Propositions soulignent que la Chine tiendra haut la bannière de la paix, du développement et du bénéfice mutuel, et s’efforcera de créer un environnement international favorable et de promouvoir la construction d’un nouveau type de relations internationales et d’une communauté d’ avenir partagé pour l’humanité.

La Chine est fermement attachée à la voie du développement pacifique. Il ne cherche jamais l’hégémonie, l’expansion ou la sphère d’influence, et encore moins de déclencher une « guerre froide ». Les faits ont prouvé et continueront à témoigner qu’une Chine plus développée sera une force plus forte pour la paix et le progrès mondiaux.

2° Renforcer la confiance dans le développement ouvert du monde. L’ouverture apporte le progrès tandis que l’isolement entraîne le retard. Sous la nouvelle dynamique de « double circuits », la Chine sera plus ouverte, qui apportera plus d’opportunités de marché et d’investissements aux différents pays pour partager les fruits d’un développement de qualité de la Chine.

Avec une population de 1,4 milliard, y compris un groupe à revenu intermédiaire de plus de 400 millions, le plus grand du monde et qui ne cesse de s’agrandir, la Chine est un énorme marché renfermant un grand potentiel de commerce et de coopération avec le monde entier. Selon les prévisions, au cours des dix prochaines années, ce marché importerait des marchandises d’une valeur de plus de 22 billions de dollars américains.

3° Renforcer la confiance dans la croissance mondiale tirée par l’innovation. L’innovation est le principal moteur du développement. Les Propositions suggèrent que la Chine placera l’innovation au centre de sa marche vers la modernisation. La Chine considère l’autosuffisance scientifique et technologique comme un pilier stratégique de son développement national.

En même temps, elle est prête à intensifier le dialogue, les échanges et la coopération avec le reste du monde dans le domaine de la science, de la technologie et de l’innovation (STI), à partager ses réalisations en STI et à apporter sa contribution de sagesse au monde.

4° Renforcer la confiance dans la construction d’une meilleure gouvernance mondiale. La Chine détermine à sauvegarder le système international centré sur l’ONU, l’ordre planétaire fondé sur le droit international et le système commercial multilatéral avec l’OMC en son centre. Elle participera également activement à la coopération internationale dans le domaine de la prévention et du contrôle des principales épidémies et fera progresser la construction d’une communauté de santé humaine.

La Chine préconise une approche multilatérale dans les affaires mondiales : Chaque pays a son mot à dire pour relever les défis mondiaux par le biais de consultations ; chaque pays a un rôle à jouer dans la construction d’un système de gouvernance mondiale ; et les habitants de chaque pays ont une part des bénéfices du développement mondial.

Au cours de la période du 14e plan quinquennal et au-delà, la croissance de haute qualité de l’économie chinoise créera davantage d’opportunités de coopération entre la Chine et le Tchad :
Énorme marché chinois – la Chine est le premier pays au monde à réaliser une reprise économique au milieu de la pandémie. Ce sera un moteur majeur de la croissance mondiale à l’ère post-pandémique. Cela créera d’énormes opportunités de coopération pour les entreprises de tous les pays, y compris le Tchad.

Coopération ouverte et gagnant-gagnant – en construisant la nouvelle dynamique de développement de « double circuits », la Chine s’est engagée à s’ouvrir à un niveau plus haut sur tous les fronts. La Chine et le Tchad peuvent faire plus pour partager notre expérience, élargir la coopération bilatérale et internationale dans le commerce et les investissements, poursuivre une coopération de haute qualité dans le cadre de l’Initiative de la ceinture et de la route.

Complémentarité dans l’industrialisation – la Chine poursuit un développement axé sur l’innovation et accélère le développement d’une industrie moderne, en particulier celles en émergence. Avec des atouts complémentaires en matière d’industrialisation, la Chine et le Tchad sont bien placés pour approfondir la coopération dans ce domaine et renforcer la coopération dans l’infrastructure et la technologie de communication, etc.

Comme les gens le disent souvent, la confiance est plus précieuse que l’or. Aujourd’hui, le monde subit des transformations dramatiques inédites depuis un siècle, alors que la Chine entreprend un nouveau voyage historique. Joignons nos mains pour saisir les opportunités avec plus de confiance. Travaillons ensemble pour écrire un nouveau chapitre pour la coopération gagnant-gagnant Chine-Tchad et embrasser un avenir meilleur pour la paix et le développement du monde !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here