Tchad-SOMDIAA : Le gouvernement s’engage à une hausse de production locale du sucre

0
292

Une cérémonie de signature d’un mémorandum d’entente entre le gouvernement tchadien et le Groupe SOMDIAA a eu lieu, le jeudi 24 décembre 2020, à l’hôtel Radisson Blu.

Ce mémorandum d’entente vise à atteindre une production de plus de 173 000 tonnes de sucre. C’est grâce à la mise en valeur d’un nouveau périmètre irrigué sur la rive droite du fleuve Barh Sara et ce, avec la création d’un nouveau complexe agro-industriel, à savoir : la SDBS ( Société de développement de Barh Sara), dans la province du Moyen Chari. A cela s’ajoute le périmètre actuel de la CST ( Compagnie sucrière du Tchad). Le coût de financement de ce projet, donné à titre indicatif à la date de la signature du mémorandum d’entente, s’élève à un montant de 292 133 millions de francs CFA, reparti entre la culture et l’irrigation, le parc matériel et l’usine.

Le directeur général adjoint du Groupe SOMDIAA, Vincent Bouckaert, s’est montré très rassurant. Selon lui, l’un des objectifs de ce mémorandum d’entente, signé entre sa société et la République du Tchad, est participer à la satisfaction croissante de la demande nationale du sucre et de permettre au Tchad, d’être autosuffisant en terme de production sucrière, en assurant un approvisionnement régulier du marché, et de ne pas dépendre des importations et surtout de spéculations internationales sur le prix du sucre. Cela permettra donc de maintenir des prix stables au Tchad, a-t-il ajouté.

Pour le ministre du Commerce, d’Industrie, et de la Promotion du Secteur Privé, Lamine Moustapha, ce mémorandum jette les bases d’une nouvelle coopération et d’un partenariat gagnant-gagnant entre le gouvernement tchadien et la SOMDIAA. Il poursuit que le respect des engagements et obligations des deux parties constitue un gage primordial dans la concrétisation de ce partenariat. Le ministre Lamine Moustapha réaffirme l’engagement et la disponibilité du gouvernement à accompagner le Groupe SOMDIAA dans ce projet jusqu’à sa phase d’exécution.

De son côté, le ministre des Finances et du Budget, Tahir Hamid Nguilin, s’est réjoui de cette rencontre d’envergure. Il a précisé que ce mémorandum d’entente s’inscrit dans l’agenda du Maréchal du Tchad, qui voulait que le Tchad acquiert sa totale souveraineté en matière alimentaire, y compris le sucre. C’est pourquoi, ce long projet, qui a été entamé depuis très longtemps et qui s’est accéléré ce dernier temps grâce à la synergie développée par son département ministériel et celui en charge du Commerce, vient à point nommé. Le ministre Tahir Hamid Nguilin souhaite, à travers ce mémorandum d’entente, que le Tchad devienne le premier pays producteur et exportateur du sucre.

Pour rappel, le Groupe SOMDIAA est une société qui a de l’expérience dans le domaine agro-industriel et est bien connu en Afrique et particulièrement au Tchad, à travers sa filiale la Compagnie sucrière du Tchad (CST).

Mahamat Sougui

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here