Volontariat au Tchad : Une agence pour impulser le développement socio-économique

0
423

Il s’est tenu ce mardi 12 janvier un atelier d’échange, couplé à la définition d’une feuille de route de l’Agence nationale du volontariat au Tchad (ANAVOL-T). Le lancement de cette première activité du genre de la nouvelle équipe de ladite agence est fait par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Routouang Mohamed Ndonga Christian, au CEFOD.

Cet atelier permettra aux participants de prendre la pleine mesure du chemin parcouru en termes de développement du volontariat au Tchad afin de décliner une feuille de route pour l’opérationnalisation de l’ANAVOL-T. Les techniciens du ministère de la Jeunesse et des Sports, la nouvelle équipe de l’Agence nationale de volontariat du Tchad (ANAVOL-T) et la Direction du volontariat, de l’entrepreneuriat et de l’insertion sociale des jeunes vont s’atteler à concevoir méthodiquement et à mettre en œuvre rationnellement les différentes actions de cette nouvelle structure.

A l’occasion, le Directeur Général de l’ANAVOL-T, Idriss Abaté Abakar a exprimé deux doléances à l’endroit du ministère de la Jeunesse et des Sports et des partenaires du monde de volontariat. Il s’agit d’abord du soutien de l’ensemble des services techniques du département ministériel. En outre, il demande aux partenaires de bien vouloir tenir une assise cordiale aussi bien sur le fond que la forme du développement du volontariat au Tchad afin de pouvoir poser les jalons et amorcer l’opérationnalisation de cette noble institution au bénéfice de la jeunesse tchadienne.

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Routouang Mohamed Ndonga Christian, révèle que l’ANAVOL-T vient non pour créer la roue, mais pour continuer la marche entreprise pour le développement du volontariat national au Tchad. Il salue les efforts et sacrifices consentis par les techniciens de son département ministériel pour l’engagement sans faille et les appuis multiformes des partenaires en charge des questions de volontariat. Il a cité entre, autres, le PNUD, PVNU, France volontaire, le CDVT, l’UNFPA. Le ministre de la Jeunesse demande enfin aux participants de faire des propositions concrètes pour l’atteinte des objectifs.

Banbé Mbayam Christian

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here