Covid-19 : Une enquête révèle la perception de la pandémie dans les 10 communes de N’Djaména

0
192

La « perception de la Covid-19 et sa gestion à N’Djaména (Tchad) », c’est le thème d’une enquête qualitative réalisée au département de Géographie de l’Université Emi-Koussi (UNEK).  Les résultats de  cette  évaluation ont été  présentés au cours d’une conférence de presse, le vendredi  22 janvier 2021 dans la salle de réunion du Rectorat de ladite Université à  Gassi.

L’objectif visé à travers cette enquête est de faire un point sur l’état des connaissances sur la perception de la Covid-19 par la population et l’appréciation du modèle de gestion de cette pandémie au niveau de la ville de N’Djaména, avec ses enjeux sociaux, économiques et politiques. Selon le document, les habitants de N’Djaména sont informés de la Covid-19 surtout par les médias publics (29,4 %), le gouvernement (24,5%), l’Internet et les réseaux sociaux (20,7%).

L’enquête a été réalisée sous la direction de Dr Yamingué Betinbaye, Géographe, Coordonnateur principal, de Fourissou Bibilla Marcel, Géographe et de Albassar Tiguetna Esaïe, Anthropologue, Coordonnateur associé.  C’est un document de 28 pages, réalisé dans les 10 arrondissements de la ville de N’Djaména. Cette enquête est structurée en quatre chapitres.  Le 1er chapitre parle de l’introduction ; le second parle de la méthodologie d’enquête ; le 3ème  met l’accent sur les résultats de l’étude ; et enfin la 4ème  évoque la discussion des résultats.

Les résultats de l’enquête rapportent que la Covid-19 est à l’origine de la baisse des revenus de la majorité des habitants de N’Djaména. En outre, peu de personnes affirment avoir bénéficié des mesures d’accompagnement social du gouvernement. L’enquête recommande au gouvernement de privilégier les médias publics, l’internet et les réseaux sociaux comme sources principales d’information de la population de N’Djaména sur la Covid-19 ; de renforcer la sensibilisation de la population sur internet. Elle évoque aussi la nécessité et l’efficacité du test de dépistage contre la Covid-19 et suggère de faire un suivi de la mise en œuvre des mesures d’accompagnement social prises par le gouvernement face à la Covid-19 afin de veiller à ce qu’elles profitent effectivement aux personnes  vulnérables et non pas aux fonctionnaires de l’État.

Selon Dr Yamingué Betinbaye le choix porté sur la ville de N’Djaména n’est pas  un fait du hasard. Car, depuis l’apparition de la Covid-19 le 19 mars 2020 au Tchad, la ville de N’Djaména apparaît comme l’espace la plus vulnérable. C’est dans ce contexte que cette étude a été menée.

Ndomadji Ndodegue

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here