Sommet du G5 Sahel : Encore des efforts multiformes et intégrés à envisager

0
92

La lutte contre le terrorisme au Sahel constitue un enjeu majeur de sécurité des pays de la zone. Composé du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad, les pays du G5 Sahel doivent continuer à multiplier leurs efforts dans la lutte contre le terrorisme. Notamment, en toute responsabilité et solidarité afin de relever les multiples défis. Ceux-ci sont liées aux questions politiques, sécuritaires mais aussi et surtout les défis  de développement des pays respectifs qui sont des facteurs non négligeables dans la montée vertigineuse du terrorisme et de l’extrémisme violent.

La rubrique « Notre Regard » du journal en ligne de l’Agence Tchadienne de Presse et d’Edition consacrera un dossier sur la création de cette institution sous régionale (G5 Sahel) et de sa Force Mixte ; présenter sa mission et sa vision dans la lutte contre le terrorisme. Nous évoquerons également les forces et faiblesses, les ressources dont le G5 Sahel dispose. Une analyse sera consacrée aux termes de partenariat qui lient l’organisation avec le Conseil de sécurité de l’ONU et la France. Enfin, il est à se demander pourquoi ces pays sont souvent l’objet des menaces terroristes ?

Cette première partie du dossier « Notre Regard », mettra l’accent essentiellement sur les enjeux géopolitiques et géostratégiques des pays du G5 Sahel. Pour rappel, l’espace sahélien possède d’énormes richesses : pétrole, gaz, or, phosphate, diamant, cuivre, fer, charbon, nickel, zinc, bauxite, uranium, plutonium, manganèse, cobalt, argent, chrome, étain, sels minéraux etc.  Malgré cette richesse, sa population composée majoritairement des jeunes, vit dans une pauvreté inadmissible et exposée aux multiples tentations dont le terrorisme. Les multiples défis liés au développement, au changement climatique, à la progression de la menace terroriste et du crime organisé doivent avoir des réponses multiformes et intégrées, afin de couvrir à la fois les questions politiques, sécuritaires, mais aussi les enjeux humanitaires et de développement.

Le voyage du Maréchal du Tchad à Paris en France en janvier 2021 a permis aux deux Chefs d’Etat de revenir longuement sur la question de la lutte contre le terrorisme au Sahel, mais aussi  de faire une projection sur la tenue prochaine du Sommet des pays du G5 Sahel et la France.

Cette implication de la France dans la lutte contre le terrorisme au Sahel fait suite à l’engagement de l’Alliance Sahel qui été lancé en 2017 par la France l’Allemagne et l’Union européenne. Elle a pour but d’améliorer l’efficacité de l’aide au développement dans la zone et d’être l’interlocuteur du G5 sur les questions de développement. Cette Alliance a pour rôle aussi de coordonner l’action des grands partenaires au développement dans la région afin d’accélérer la mise en œuvre d’actions qui correspondent directement aux besoins exprimés par les populations et qui sont en mesure de donner des résultats rapides et concrets sur le terrain.

Le prochain Sommet de N’Djaména sera l’occasion d’évaluer tous les moyens mis en œuvre dans la lutte contre le terrorisme dans cette bande sahélienne. Car on ne peut parler de développement socioéconomique harmonieux des pays sans la paix et la stabilité, c’est un sommet d’auto évaluation.

Dénémadji Némerci

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here