G5 Sahel : « Il faut des actions concrètes », Hassan Sylla Bakari

0
55

Un sommet des chefs d’Etat du G5 Sahel s’ouvre ce 15 février à N’Djaména. A cette occasion, Hassan Sylla Bakari, membre du Bureau exécutif du mouvement patriotique du salut (MPS), répond à deux questions de l’Agence tchadienne de presse et d’édition (ATPE).

Que savez-vous de G5 Sahel ?

Le G5 Sahel est un regroupement de cinq pays de la zone sahélienne qui se sont unis avec leurs moyens techniques, financiers et humains pour faire face au terrorisme. Ils sont appuyés par l’opération force Barkhane ainsi que d’autres partenaires de ces pays.

Quelles sont vos attentes de ce sommet ?

Il est important pour toute organisation de faire un bilan. Surtout pour une organisation comme celle-là, après quelques années de lutte contre la nébuleuse secte Boko Haram, de redresser la barre s’il y a de failles. Malgré les engagements de nos pays, il y a toujours cette force qui évolue. Et, face à une nébuleuse avec des combats asymétriques sans un ennemi connu, il faut des actions concrètes. Certainement, nos Chefs d’Etats vont trouver une autre solution. C’est de mutualiser les moyens et forces en matière de renseignement en mettant au cœur de tout, les populations. Il faut que les enfants du Lac Tchad et ceux environnants, soient les acteurs de cette lutte. Tout doit être autour de l’homme, donc il faut mettre plus de moyens comme le Tchad a fait afin de préconiser de pistes de solutions.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here