Alliance Sahel : Cadre de coordination des actions des partenaires

0
179

En marge de la Conférence des Chefs d’Etat du G5 Sahel de juillet 2017 à Nouakchott en Mauritanie, l’Alliance Sahel est née à l’initiative de la France, de l’Allemagne et de l’Union européenne. Quels sont ses objectifs, ses moyens d’actions et quel bilan trois ans après ?

A ce jour, l’initiative Alliance Sahel est rejointe par 13 partenaires au développement, multilatéraux et bilatéraux, animés par la volonté d’appuyer les pays du G5 Sahel à apporter une réponse coordonnée, conjointe, adaptée et efficace aux défis auxquels ils font face. Les partenaires fondateurs de cette alliance ont fondé leur conviction sur le fait que les récurrentes crises qui sévissent dans l’espace sahel trouvent leurs origines dans la pauvreté, l’injustice et le manque des services essentiels de base comme l’eau, la santé, l’éducation, l’emploi et opportunité pour les jeunes, etc. L’Alliance Sahel est ainsi créée pour soutenir les efforts de la stabilisation et du développement, à long terme, des Etats du G5 Sahel.

Dans cette synergie d’action mise en avant par les membres de l’alliance Sahel, six secteurs prioritaires sont visés.  Ce sont, entre autres, l’éducation et l’emploi des jeunes ; l’agriculture, le développement durable et la sécurité alimentaire ; l’énergie ; la décentralisation et les services de base ; la gouvernance ; et la sécurité intérieure.

Selon les données du rapport sur les trois années de sa mise en œuvre, l’Alliance Sahel compte 800 projets portant son label en cours d’exécution ou en instruction pour une enveloppe de plus de 17,1 milliards d’euros promise par les différents bailleurs de fonds. 

La Conférence de presse animée ce lundi 15 février 2021 par la présidente de l’Assemblée générale de l’Alliance Sahel sera une occasion d’en savoir plus sur les perspectives de la dite alliance.

Blaise Mbaïadoumbeye

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here