Alliance Sahel : Malgré les efforts, les crises et vulnérabilités persistent

0
86

En marge de la 7ème session ordinaire de la conférence des chefs d’État du G5 Sahel qui se tient du 15 au 16 février 2020 à N’Djamena, l’Alliance Sahel a tenu son Assemblée générale ce 15 février à l’hôtel Radisson Blu, Assemblée au cours de laquelle l’organisation a dressé le bilan de ses trois années d’activités.

 Il ressort de ce bilan qu’après trois ans d’existence, grâce au partenariat entre les pays du G5 Sahel et l’Alliance Sahel, des résultats concrets et tangibles ont pu être obtenus, en particulier en matière d’accès aux services essentiels. Grâce aux projets de l’Alliance Sahel, d’après l’Assemblée Générale, ce sont 550 000 personnes qui ont eu accès à l’électricité, 1,6 millions de personnes qui ont pu bénéficier de services d’assainissement et 5,5 millions d’adduction en eau potable.

En termes de sécurité alimentaire et de santé, l’Alliance a permis à 2,9 millions de personnes de bénéficier d’une assistance alimentaire, à 3,4 millions d’enfants d’être vaccinés, à 660 000 femmes en âge de procréer de bénéficier d’une méthode de planification familiale. La formation et l’insertion professionnelles n’ont pas été perdues de vue dans ce bilan. 515 000 producteurs et éleveurs ont été soutenus, 420 000 jeunes ont bénéficié d’une formation professionnelle, 2 400 juges,avocats et greffiers ont été formés et 1 250 organisations de la société civile ont été appuyées.

 Ces résultats, selon l’Alliance Sahel, témoignent d’un engagement croissant et de modalités d’intervention plus efficaces de la part des membres de cette organisation. Depuis son démarrage en juillet 2017, poursuit le document, le nombre des projets financés a doublétout comme les engagements financiers (de 7,3 à 16,9 milliards d’euros) et les montants décaissés.

Aussi, la Présidence de l’Assemblée Générale s’est-elle investie dans le renforcement du dialogue entre l’Alliance Sahel et les gouvernements du G5 Sahel, au cours des visites dans chacun des pays du G5 Sahel et d’échanges au plus haut niveau. Nonobstant ce bilan révélateur d’avancées importantes, reconnaît l’Assemblée Générale, les crises persistent et les vulnérabilités s’aggravent dans certaines régions. Ce constat, poursuit, l’Assemblée Générale, appelle les gouvernements du G5 Sahel, appuyés par les membres de l’Alliance, à faire plus et mieux.

Afin de renforcer la cohérence de ses interventions, d’augmenter l’effet des financements mobilisés et l’impact des projets sur le terrain, l’Assemblée générale réaffirme son engagement à accroître les cofinancements et les projets communs, à privilégier des procédures de mise en œuvre flexibles et simplifiées et à réduire les coûts de transaction de ses interventions pour ses partenaires. L’Alliance Sahel se félicite, enfin, de la mise en œuvre des Facilités Lac Tchad et Liptako-Gourma et du prochain lancement du nouvel instrument de financement de l’organisation pour le G5 Sahel.

Serge NEKOULKO NADJINGAR

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here