Impact du coronavirus : Six millions de dollars US aux couches les plus touchées

Le ministre de l’Économie, de la Planification du Développement et de la Coopération internationale, Dr Issa Doubragne, a lancé officiellement le Programme de transferts monétaires adaptatifs liés à la pandémie de Covid-19, le jeudi 11 mars 2021. C’est à travers un point de presse, en présence des organisations partenaires dont la Banque mondiale et le Projet d’appui aux réfugiés et aux communautés d’accueil (PARCA).

Le Programme de transferts monétaires adaptatifs liés à la pandémie de Covid-19 est un projet dont l’objectif est de soutenir les couches qui sont impactées négativement par la pandémie à coronavirus. En termes de cible, ce sont les parents d’élèves sans ressources financières, les jardiniers, les dockers, les transporteurs d’eau, les maçons et les ménagères. Ils recevront chacun un téléphone et une puce qui faciliteront l’opération. La Cellule filets sociaux (CFS), à travers son Projet d’appui aux réfugiés et aux communautés d’accueil (PARCA), octroie ainsi six millions de dollars à travers un transfert monétaire par le biais de la téléphonie mobile Moov Africa (Ex tigo).

Activer ce levier, selon le ministre Issa Doubragne, est une réponse immédiate pour maintenir le niveau des ménages qui ont subi les conséquences du Covid-19. Et ce, en commun accord avec le ministère de l’Éducation nationale et de la promotion civique.

N’Djaména, première étape

Ce projet intervient après un constat fait sur le terrain. Il fait suite à la tournée dans le Tchad profond du Maréchal du Tchad Idriss Déby Itno pour s’assurer des conditions de vie des populations, a signifié le chef du département de l’Économie et de la Planification. N’Djaména constitue le point de départ de cette initiative. Ainsi, 22.000 ménages y seront sélectionnés sur la base des critères objectifs avec 150.000 francs CFA chacun. Ce fonds selon Dr Issa Doubragne favorise également les besoins sociaux dont l’accès à l’eau potable, l’éducation, l’alimentation, les activités génératrices de revenu (AGR) et l’emploi rural.

Le ministre Issa Doubragne de conclure que les dispositions sont déjà prises et impliquent tous les responsables pour la réalisation de cette opération d’envergure avec 109 agents formés par le PARCA pour transcrire et organiser les données.

Napoléon Ngaoundi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here