Mort des deux enseignants : Les éclaircissements du procureur de la République

Devant la presse le vendredi 26 mars 2021 au palais de la justice de N’Djamena, Youssouf Tom a éclairé la lanterne de l’opinion nationale et internationale sur les événements malheureux du 23 mars courant à l’école de Béguinage, occasionnant la mort des sieurs  Wantamo Solbel et Wilba Djilvankissam, enseignants.

Le procureur de la République affirme que l’auteur de l’acte, Gombo Mahamat, a déclaré vouloir tirer sur des voleurs, malheureusement la balle a raté sa cible. Youssouf Tom de poursuivre que l’auteur du forfait a fait mention, dans son procès-verbal issu de l’enquête préliminaire,  de deux personnes qui se sont introduites, en date du 23 mars courant, dans les  locaux de l’Agence nationale de sécurité informatique et de certification électronique (ANSICE) pour tenter de voler un véhicule. L’agent de sécurité qui n’est pas un gendarme moins encore un policier comme d’aucuns l’ont dit mais plutôt un agent de la Garde nationale et nomade du Tchad (GNNT), en la personne de Gombo Mahamat s’était dit obligé en ce moment de tirer sur les voleurs. D’après toujours l’auteur de l’acte cité par le procureur de la République, l’objectif était de « tirer sur les pneus, mais malheureusement, les balles sont allées atteindre les deux concitoyens les nommés Wantamo Solbel et Wilba Djilvankissam, enseignants de leur état.

Après des explications sur le déroulement des événements, Youssouf Tom a assuré que l’auteur de l’acte a été arrêté et une enquête est ouverte. D’après lui, « les parents se sont constitués partie civile.  La procédure est terminée et depuis hier,  Gombo Mahamat est admis à la maison d’arrêt pour la suite de la procédure. »  

Banbé Mbayam Christian    

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here