Présidentielle 2021 : Message de la candidate du PDI, Lydie Beassemda

Dans le cadre de la campagne électorale pour la présidentielle d’avril prochain, l’Agence Tchadienne de Presse et d’Edition vous livre en intégralité les messages des différents candidats en lice. Voici le le message du bureau de campagne de la candidate Lydie Beassemda, présidente du Parti pour la démocratie et l’indépendance intégrale (PDI).

« Chers compatriotes, chers frères et sœurs!

Le Tchad se trouve à la croisée des chemins, où les citoyennes et les citoyens doivent opérer des choix historiques et irréversibles. Prendre conscience des responsabilités, des obligations et contraintes qui caractérisent notre existence et l’avenir de notre Nation est le Défi majeur. Le radicalisme, l’intolérance et la discrimination caractérisent les rapports sociaux, et s’incrustent davantage dans les strates de la vie quotidienne. L’obsession de la division a pris racine dans les cœurs, dans les pensées, à travers les attitudes et les comportements de toutes et de tous. Il en résulte un positionnement d’acteurs en défenseur des entités socio-communautaristes, sociopolitiques, mettant en mal le vivre ensemble et la cohésion sociale. Méfiance, haine, frustrations affaiblissent les efforts visant à construire un Tchad de paix, prospère auquel nous aspirons chacune et chacun.

La forme unitaire de l’Etat, fût pendant longtemps considéré comme étant la panacée des maux qui minent notre pays. Soixante ans après l’accession à l’indépendance, le sentiment partagé d’appartenance à un même pays, la patrie, à une même nation tarde à prendre place dans les pensées, dans les cœurs et dans les comportements. Or, l’unité est la résultante d’un compromis reconnaissant et partageant la diversité culturelle. Ces compromis en tant que choix conscients et assumés doivent être faits par tous.

Chers compatriotes, chers concitoyennes et concitoyens, le PDI vous propose un nouveau paradigme. Celui d’un Etat Unitaire, cette fois-ci fédéral. Notre réponse aux attentes des Tchadiens et Tchadiennes est basée sur une analyse situationnelle. Cela n’est pas nouveau, car la 4ème République a déjà emboité le pas à travers la consécration de l’autonomisation des collectivités, la perspective de la création des fonctions publiques locales et la création d’un poste de vice-président. Un seul choix, votons la Première et Historique candidate, Lydie Beassemda, pour un Tchad Fédéral, creuset de la diversité culturelle qui se manifeste par la reconnaissance des différentes langues, histoires, religions, traditions, modes de vie ainsi que toutes les particularités attribuées à une culture.

Représentante de la candidate Lydie Beassemda
Mlle Paty Djimbatinan, responsable adjointe chargé des médias

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here