Tchad – Présidentielle 2021 : Le vote des Forces de défense et de sécurité se déroule dans le calme

Les Forces de défense et de sécurité votent ce samedi 10 avril 2021 dans 115 bureaux pour la ville de N’Djaména. Tous les corps constitués accomplissent leur devoir dans le calme. Une matinée dans les bureaux de vote. Reportage…

Il est 7 h, nous sommes au bureau de vote n°3, installé en face du Groupement des écoles militaires interarmées (GEMIA). Urne scellée, bulletins de vote apprêtés, isoloir installé, tout est fin prêt. A 7h 54 minutes, le premier votant a accompli son droit civique. Et ce, en présence des observateurs électoraux qui prennent note tout en surveillant les votes.

Au quartier général de l’état-major, rien a démarré au bureau n°2 alors qu’il est 8 heures passées. Le président de ce bureau nous confie qu’ils attendent la Céni (Commission électorale nationale indépendante). Par contre dans le 1er bureau, les opérations se déroulent. A la base Adji Koisseï, la queue ne fait que se rallonger dans les bureaux de vote. En face de la présidence, 8 bureaux sont installés et les forces de défense et de sécurité accomplissent leur devoir citoyen. Les policiers du commissariat central ont pris d’assaut les locaux de la Chambre des commerces pour choisir leur candidat de choix.

Du 1er arrondissement de la ville de N’Djamena, nous sommes à Klessoum à la direction générale de la gendarmerie nationale. Il sera 10 heures dans 6 minutes. Les opérations se passent dans le calme comme témoignent les présidents et les rapporteurs.

La discipline, le maître mot de la journée

Selon le président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) pour la ville de N’Djamena, Boukar Adoum Tcheré, les retards constatés sont dus à un problème logistique. Cependant, comme la loi l’autorise, les retards seront compensés aux heures des fermetures. Pour accéder au bulletin, il faut absolument disposer d’une carte d’électeur soit de 2015 ou 2021, ou à défaut un récépissé d’enrôlement. « Personne ne peut voter sans ces documents », précise Boukar Adoum Tchere. Militaires, policiers, gendarmes, garde nationale et nomade du Tchad, tous font preuve d’une discipline au courant de la journée.

Badoum Oumandé Henri

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here