Présidentielle 2021 : La Cen-Sad salue un scrutin « calme dans un climat apaisé »

La mission d’observation électorale de la Communauté des États Sahélo-Sahariens au Tchad a rendu public le rapport de son observation ce lundi 12  avril 2021. Ce rapport s’est penché sur les conditions de déroulement du vote des 10 et 11 avril courant.

Selon le chef de la mission, l’ancien premier ministre malien, Soumeylou Boubeye Maïga, la mission a visité une centaine de bureaux de vote à N’Djamena mais également dans certaines provinces grâce aux correspondants locaux du secrétariat exécutif de la Cen-Sad. Dans ces visites, la mission note, d’après lui, avec satisfaction que le vote s’est globalement déroulé dans le « calme » et dans « un climat apaisé ». Pour les observateurs de la Cen-Sad, « le gouvernement et la Céni ont pris des dispositions adéquates pour assurer un scrutin libre, transparent et dans les conditions optimales de sécurité ».

De même, la mission de la Cen-Sad a enregistré des insuffisances dites mineures « qui ne sauraient entacher la transparence, la régularité et la crédibilité du scrutin ». Elle pointe par exemple la faiblesse de l’éclairage dans certains bureaux de vote pendant le dépouillement, la non maîtrise par certains agents des bureaux de vote des procédures du scrutin, etc.

Dans la foulée, les observateurs de la Cen-Sad ont fait des propositions pour un meilleur ancrage de la démocratie au Tchad. Le chef de l’État, le gouvernement et les institutions de la République sont sommés de « promouvoir le dialogue et la concertation pour trouver des solutions aux questions qui touchent la vie de la nation », en prévision des futures élections, œuvrer pour le renforcement des libertés publiques et individuelles et l’exercice du droit de vote de « manière libre et égalitaire ».

Entre-temps, les acteurs politiques, les leaders d’opinion et les membres de la société civile sont appelés à « s’inscrire et agir pour promouvoir des valeurs et principes de la démocratie, les valeurs et traditions de tolérance, du vivre ensemble, de la paix, de la cohésion sociale et de l’unité nationale. Enfin, les challengers sont invités par les observateurs de la Cen-Sad à « respecter les résultats issus des urnes et à recourir aux procédures et aux voies légales pour le règlement de tout contentieux lié à cette élection »

Blaise Mbaïadoumbeye

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here