Décès du Maréchal Idriss Déby Itno : Les femmes tchadiennes pleurent leur défenseur

Sous l’impulsion du Conseil National des Femmes Leaders (CONAF), les femmes tchadiennes sans distinction d’âge, d’ethnie, de religion et de classe sociale, se sont retrouvées ce matin du 22 Avril 2021 à la Maison Nationale de la Femme. Elles ont exprimé leur compassion et adresser leurs sincères condoléances au peuple tchadien et à la grande famille de l’illustre disparu Idriss Deby Itno, décédé des suites des blessures lors de l’attaque rebelle.

Les femmes tchadiennes, orphelines par la disparition inattendue du défenseur de leur cause, de la promotion féminine ont pleuré à leur manière le Maréchal IDI. D’entrée de jeu, la présidente du CONAF, Mme Mariam Mahamat Nour, a, au nom de toutes ses sœurs, lancé un vibrant appel à la paix à tous les Tchadiens de l’intérieur et de l’extérieur. 

En tant que mères, sœurs et épouses, les femmes tchadiennes, d’une seule voix, disent non au cycle de violence qui fragilise la nation tchadienne dans son ensemble. Le Tchad a fait des avancées remarquables en matière de développement socio-économique que chaque fils et fille de ce pays est tenu, par acquit de conscience, de préserver jalousement. 

Les femmes ont aussi prié pour invoquer le repos éternel pour le défunt et la consolation divine face à cotte tragédie qui leur brise le cœur. En vue d’immortaliser le sacerdoce de paix, de la cohabitation pacifique et du vivre ensemble, cher au défunt Maréchal, les femmes tchadiennes sont résolues à œuvrer pour l’unité nationale.  Elles s’engagent à se constituer comme le maillon qui manque à la chaîne d’amitié et de fraternité. C’est à juste titre qu’elles appellent les Tchadiens de l’intérieur et de l’extérieur à privilégier la paix pour le bien-être de tous. 

Tout en reconnaissant que nul ne peut contre la volonté de Dieu, les femmes tchadiennes demandent au Tout-puissant la force nécessaire pour surmonter cette dure épreuve. Aussi, plusieurs d’entre elles ont donné des témoignages et d’autres ont exprimé leurs sentiments et leurs ressentis. A Dieu, nous appartenons et à Dieu nous retournons !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here