Obsèques du Maréchal Idriss Déby Itno : L’hommage unanime du Tchad et de l’Afrique à un visionnaire disparu

Les obsèques nationales du chef de l’Etat, le Maréchal du Tchad Idriss Déby Itno se sont déroulées le vendredi 23 avril à la Place de la Nation en présence de plusieurs chefs d’Etat et personnalités d’Afrique et d’ailleurs dont le président de la République française, Emmanuel Macron. C’est un hommage à la hauteur des qualités de l’illustre disparu qui lui a été rendu.

Le cercueil couvert du tricolore tchadien est arrivé à la Place de la Nation dans un atmosphère grave de recueillement, à 10 heures le quart. C’est le président du Conseil militaire de transition Mahamat Idriss Déby qui a déposé une gerbe de fleurs sur le cercueil, suivi de l’exécution de l’hymne national et de tirs de 21 coups de canon pour saluer la mémoire de l’illustre disparu.  Dans un long moment de silence, le président du Conseil militaire de transition, Mahamat Idriss Déby s’est incliné devant la dépouille du feu Maréchal Idriss Déby Itno avant de laisser la place aux chefs d’Etat, de gouvernement et des membres du gouvernement des pays amis qui ont fait le déplacement de N’Djaména.

Plusieurs interventions ont marqué la cérémonie de deuil. Ce sont une succession d’hommage, de louange en la mémoire du défunt. Le fils du défunt chef de l’Etat, Abdelkérim Idriss Déby Itno a soutenu que son père est parti « arme à la main en avançant contre l’ennemi ». Pour lui, le Tchad a perdu un président patriotique, un papa, mort physiquement mais immortel dans sa légende de guerrier, d’un panafricaniste, d’un homme de dialogue, de paix, de la sécurité et de la stabilité. Il a enfin appelé les fils d’Idriss Déby Itno à perpétuer l’héritage et à défendre les causes défendues par leur père en étant « digne ».

Dans une prise de parole émouvant et tout en sanglot, Hinda Déby Itno a salué un père attentionné et un conseiller avisé, un glorieux et intrépide soldat, un défenseur de l’égalité des genres.

De son côté Zakaria, Idriss Déby Itno a retenu de son défunt de pèreun leader affectueux et généreux, patriarche de toute la Nation dont il a sacrifié sa vie dès son jeune âge. « Le monde se souviendra longtemps, dit-il, de ce digne fils d’Afrique, un rempart contre le terrorisme, l’obscurantisme ».

Le secrétaire général du Mouvement patriotique du salut, Mahamat Zène Bada a soutenu qu’Idriss Déby Itno est mort dans le respect de la devise de son parti à savoir « mourir pour le salut ». Il a également salué « un patriote émérite qui a fait don de sa vie pour la cause du pays. » Mahamat Zène Bada a retenu de l’action de l’homme la défense de « l’état de droit, la paix, la sécurité, la stabilité et le développement du pays. » Le MPS perd, dit-il, un leader, un visionnaire, bref un chef qu’on ne connaitra jamais. » Il appelle le parti à préserver les acquis rendus possibles par le défunt et d’apporter son soutien au Conseil militaire de transition. « Vous êtes un grand homme et un grand homme ne meurt jamais », a conclu Mahamat Zène Bada.

Un modèle d’amitié

Le président en exercice de l’Union africaine, Félix Tshisekédi s’est incliné devant « un vaillant soldat de son pays et de l’Afrique ». Il appelle le peuple tchadien à s’unir dans ce moment difficile pour la stabilité du pays. Dans la même lancée, le président de la République Française, Emmanuel Macron, a affirmé qu’Idriss Déby Itno a livré « tant de combat et avec bravoure » pour préserver la stabilité, la sécurité, la justice de son pays et au-delà.

Dans ce moment d’incertitude pour le pays, Emmanuel Macron tient à rassurer les Tchadiens que «la France ne laissera jamais personne ni aujourd’hui ni demain menacer la stabilité du Tchad. »

Dans une oraison funèbre, Dr Haroun Kabadi a reconnu en Idriss Déby Itno un grand homme d’Etat, un dirigeant hors père, un guide, une boussole et un repère qui s’en est allé.

Pour mémoire, le chef de l’Etat Idriss Déby Itno est succombé de ses blessures au front le mardi 20 avril dernier en fin de matinée.

Blaise Mbaïadoumbeye

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here