Transition au Tchad : La CEEAC demande le retour à l’ordre constitutionnel

Le Premier ministre de la transition Pahimi Padacké Albert a reçu une délégation de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale CEEAC ce mardi 11 mai 2021 à son cabinet. Au menu des échanges avec le chef du gouvernement de transition, la coopération de cette organisation avec la République du Tchad, membre de cette communauté et la gestion actuelle de la crise politique tchadienne.

Selon le diplomate congolais Evariste Mabi Mulumba, chef de mission d’accompagnement de la CEEAC au Tchad, l’objet de sa visite est de rappeler au chef du Gouvernement de Transition les principes démocratiques qui appellent au retour à l’ordre constitutionnel. Et ce, par rapport à la transition militaire au sommet de l’Etat pour 18 mois. A sa sortie d’audience, il a confié que l’organisation qu’il a l’honneur de représenter au Tchad soutient le Conseil militaire de transition (CMT) à une seule condition qui est le respect de la parole donnée. Celui de léguer le pouvoir tel que l’exige la Constitution de la République. Autrement dit, le retour à l’ordre constitutionnel dans un bref délai. C’est autour de cette idée principale que les échanges ont été faits.

Pour le diplomate Evariste Mabi Mulumba, le retour à l’ordre constitutionnel non seulement sera un plus pour l’Afrique mais permettra au Tchad d’être apprécié aux yeux du monde. Comme tout autre partenaire du Tchad qui n’ont pas manqué à leur devoir d’assister la famille éprouvée du défunt Maréchal du Tchad, Idriss Déby Itno, son organisation corrobore pour une transition démocratique, apaisée et salutaire.

Napoléon Ngaoundi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here