Service des impôts : un levier pour le développement socioéconomique du pays

0
201

La Direction générale des impôts, de concert avec le ministère des Finances et du Budget, organise une journée porte ouverte. Cette initiative se veut un cadre d’échange, d’information et de partage des expériences avec les contribuables et partenaires en matière des textes fiscaux afin de poser les jalons d’une meilleure collaboration pour un développement socioéconomique du Tchad. Le coup d’envoi des activités est donné par le ministre des Finances et du Budget, Tahir Hamid Nguilin, en présence du chef de délégation de l’Union européenne, Frédéric Matene et du DG des impôts, Hassan Adoum Mbodou Mbami, le mercredi 28 juillet 2021 à l’hôtel Ledger Plaza.

Le directeur général des services des impôts, Hassan Adoum Mbodou Mbami justifie à sa juste valeur le choix du thème : « Direction générale des services des impôts et les contribuables vers des perspectives meilleures ». Pour lui, ce thème ne constitue pas une rencontre de plus. Car, il vise à ranimer la confiance entre la Direction de tutelle et les contribuables dans le souci de poser les jalons d’une meilleure collaboration, puis de les encourager à tenir bon et à garder l’espoir. Il salue au passage les mesures prises contre la Covid-19. Du point de vue de Hassan Adoum Mbodou Mbami, ces mesures ont permis la réduction de 50% de la contribution au titre de la patente et de l’IGL. Aussi, dit-il, ces facilités accordés par le gouvernement ont été renforcées dans la loi de finances 2021. Au regard des défis qui pointent à l’horizon, le directeur général des services des impôts demande à chacun de jouer sa partition dans le respect des règle de l’art dans l’intérêt suprême du pays.

Le chef de délégation de l’Union européenne, Frédéric Matene indique que, dans son expérience de partenariat historique avec le Tchad, l’Union européenne a constaté l’importance pour le développement économique d’une fiscalité, à condition que les ressources fiscales soient réinjectées dans des services à la population et au secteur privé. Ce n’est d’ailleurs que grâce à la contribution, entre autres, d’un secteur privé fort, vivant et formalisé, selon lui, que le pays pourra avancer sur la voie de son développement c’est pourquoi, il est nécessaire de sensibiliser les opérateurs économiques, qui sont les plus grands contributeurs aux recettes fiscales de l’Etat, de les informer sur les différentes textes fiscaux afin qu’ils puissent mieux s’imprégner de leur rôle capital dans la réalisation des objectifs socioéconomiques et sécuritaires de l’Etat et dans l’indépendance économique et financière du pays.

Le ministre des Finances et du Budget, Tahir Hamid Nguilin réitère que, l’impôt est un attribut de la souveraineté de l’Etat. A ce titre, réaffirme-t-il,  c’est l’impôt qui rend indépendant, garantit la sécurité, assure l’éducation, la santé, les infrastructures socioéconomiques d’un pays. « L’impôt est un levier de développement, il facilite les affaires, protège, assainie la concurrence et la compétitivité extérieure de nos entreprises, nos produits et nos travailleurs ». Pour lui, les  contribuables sont les moteurs du développement du pays. Ainsi, il demande à la Direction générale des services des impôts et aux contribuables de s’efforcer à faire chemin ensemble et d’être à jour sur les réformes entreprises dans le domaine de la fiscalité.

Banbé Mbayam Christian        

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here