Transition au Tchad : une diplomatie en faveur de la paix

0
94
Ph DR

Après le décès tragique du Maréchal du Tchad Idriss Deby Itno, l’inquiétude a prévalu au sein de la population. Mais, la mise en place du Conseil militaire de transition (CMT) dans des conditions de fragilité a été une responsabilité de fait. Ce qui a permis de préserver la paix.

Suite à la  dynamique initiée par le défunt président de la République, le CMT a su conserver sinon renforcer les relations diplomatiques, engageant les partenaires dans la volonté de préserver les acquis de la paix.

Plusieurs missions sont effectuées par le président du Conseil militaire de transition, Chef de l’État, Mahamat Idriss Deby Itno auprès des pays amis. Il s’est rendu au Niger, au Nigeria, en Angola, en France et dernièrement en Mauritanie. Des émissaires sont envoyés auprès des Chefs d’État des pays amis et les différentes missions sont fructueuses.

Il faut noter également l’organisation du sommet extraordinaire de la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT), le 25 mai 2021 et consécutivement la nomination par le Président Buhari de l’Ambassadeur Babagana Kingibe comme envoyé Spécial au Tchad et la région du Bassin du Lac Tchad

De même, plusieurs missions des organisations internationales et pays sont venues apporter leurs appuis au processus de transition. Au titre des organisations internationales, nous avons l’UA (Union africaine), la CEEAC (Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale), l’OIF (Organisation internationale de la francophonie). En ce qui concerne les pays, il est à noter la venue au Tchad des délégations de la RCA, de l’Angola, de l’Egypte, du Soudan, du Qatar, du Togo, etc.

L’autre fait diplomatique majeur est le retour de la Banque Africaine de Développement (BAD) après avoir suspendu ses opérations au Tchad ainsi que la désignation d’un envoyé spécial de l’Union africaine.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here