Tchad : « L’espace radiophonique national est véritablement pluriel », Chérif Mahamat Zéne

0
263

Le ministre de la Communication, Porte-parole du Gouvernement, Chérif Mahamat Zéne, a fait une déclaration, à l’occasion de la journée mondiale de la Radio, célébrée chaque 13 février. Cette célébration est, selon lui, l’occasion de se rappeler et d’évaluer l’apport de ce formidable moyen de communication dans la transformation des sociétés.

La célébration cette année de la 10ème édition de la Journée Mondiale de la radio, sous le thème « Nouveau Monde, Nouvelle Radio », coïncide avec la 110ème année de l’apparition de ce médium. Depuis son apparition en 1955 au Tchad, la radio a été et demeure le moyen d’information le plus pratique grâce à son faible coût, son accès aisé et à sa proximité avec les masses. « Elle est le média le plus suivi par le grand public, qui continue de jouer son rôle d’information, d’éducation, de sensibilisation et de divertissement des populations les plus larges et les plus variées, dans les coins les plus reculés » souligne le ministre de la Communication, Chérif Mahamat Zene.

Selon le chef du département de la Communication, le rôle d’information et de sensibilisation de la radio s’est encore avéré plus pertinent en cette période de pandémie de la Covid-19. Parmi les canaux de sensibilisation, la radio a occupé une place de choix pour toucher les différentes couches de la population. Elle a contribué à faire prendre conscience à la population de la gravité de cette pandémie et de l’importance du respect des gestes-barrières pour se protéger contre le virus.

Aujourd’hui, l’espace radiophonique national est véritablement pluriel grâce à la libéralisation des ondes, consécutive à l’avènement de la démocratie au pays le 1er Décembre 1990.  La radio nationale ne détient plus le monopole des ondes, et l’on compte plus d’une quarantaine de radios privées, qui rivalisent d’audience et de concurrence dans  les différentes provinces de notre pays.

Le thème susmentionné de la  Journée Mondiale de la Radio 2021, s’articule autour de trois sous-thèmes suivants : l’évolution, la résilience et la pérennité de la radio ; la connexion et les services rendus par la radio aux sociétés ; l’innovation et l’adaptation de la radio aux nouvelles technologies.

Ces sous-thèmes appellent tous les acteurs de la radio à approfondir davantage la réflexion sur la place, le rôle et l’avenir de la radio dans un environnement de profondes mutations technologiques des médias.

En cette journée anniversaire de la radio, j’invite toutes les radios à amplifier l’évènement et à s’approprier le thème de l’année à travers des émissions, des microprogrammes, des débats interactifs, des jeux concours, des émissions spéciales sur chacune de vos radios, son évolution, son programme, ses animateurs, ses techniciens et ses journalistes.

Chérif Mahamat Zene, Ministre de la Communication, Porte-parole du Gouvernement

Pour lui, afin de renforcer son utilité et sa mission sociale, la radio doit veiller à la qualité des contenus de ses programmes en traitant de toutes les questions d’actualité, avec un accent particulier sur la paix, la stabilité, la sécurité, la cohésion sociale et le vivre ensemble dans notre pays. La radio doit mettre en valeur notre diversité comme un atout et un patrimoine pour contribuer à enrichir mutuellement les différentes composantes de notre société.

La radio peut et doit contribuer au renforcement du tissu social et de la cohésion nationale en sensibilisant les populations sur les conséquences des facteurs sous-tendant les conflits intercommunautaires et le développement de messages de haine et d’animosité.

Chérif Mahamat Zéne, Ministre de la Communication, Porte-parole du Gouvernement

Cet effort est extrêmement important en ce moment où le Tchad se prépare à organiser des consultations électorales. A cet égard, le ministre Chérif Mahamat Zéne exhorte toutes les radios à jouer pleinement leur rôle. C’est en accompagnant les acteurs politiques dans l’organisation des élections libres, démocratiques et apaisées en faisant preuve d’une plus grande prudence dans le traitement de l’information.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here