G5 Sahel : Le Tchad assure pour la seconde fois la présidence

0
258

Les travaux de la première journée du sommet des chefs d’Etat du G5 Sahel ont été clos par la passation de témoin entre le président en exercice sortant, le président de la République islamique de la Mauritanie, Mohamed Ould El Ghazouani, et l’entrant le Maréchal du Tchad, Idriss Déby Itno.

En clôturant les travaux, le Maréchal du Tchad Idriss Déby Itno a évoqué qu’avec ce sommet, le G5 Sahel entre dans la deuxième année d’un contexte exceptionnellement difficile, marqué par la Covid-19 qui déclare une guerre sans merci. « Mais nous sommes confiants dans les capacités du G5 Sahel à faire face à cette situation inédite. Autant nous faisons face au terrorisme avec une grande détermination, autant notre combat contre le COVID-19 se fera avec la même détermination ».

Le sommet de Pau, selon, le chef de l’Etat tchadien, a marqué une étape cruciale dans le partenariat du G5 Sahel. « Il a donné une grande impulsion aux orientations et actions de lutte contre le terrorisme et le développement dans le Sahel. Nous nous réjouissons des résultats obtenus en si peu de temps, grâce à la feuille de route que nous avons adoptée ensemble et à la fréquence de son suivi ». Il a salué l’action exemplaire  de la Task Force Takuba  et de Barkhane qui constitue la preuve  de la mutualisation d’efforts. La Coalition pour le Sahel qui en est issue est un instrument clé de partenariat, qui permettra de mutualiser les efforts, mobiliser les ressources et coordonner les initiatives, a-t-il relevé.

Des actions prioritaires

Le Maréchal du Tchad a dressé succinctement les défis de la présidence tchadienne du G5 Sahel. « En m’inscrivant dans la veine  de  nos réalisations actuelles, nous entendons développer des projets à impact rapide selon une approche territoriale intégrée dans les zones fragiles prioritaires pour redonner l’espoir aux populations. Ces programmes de développement seront menés en étroite coordination avec les forces de sécurité et de défense, de police et de justice pour un rétablissement complet de la souveraineté régalienne dans ces zones.  Ce binôme sécurité-développement sera élargi à l’humanitaire, et favorisera un renforcement durable et inclusif des services de base dans une logique de décentralisation ».

Il soutient une actualisation de la Stratégie de Défense et de Sécurité et le lancement du chantier d’un nouveau Programme d’Investissement Prioritaire 2022-2024 qui  va intégrer le Programme de Développement d’Urgence et le Cadre d’Actions Prioritaires Intégré.

Le renforcement des stratégies de lutte

Le président de la République a annoncé que la présidence du Tchad mettra un accent particulier sur le suivi de la feuille de route du Sommet de Pau. Elle travaillera au renforcement des quatre piliers consacrés et s’attèlera à la mise en œuvre immédiate des actions qui en sont retenues. « En matière de lutte contre le terrorisme, notre stratégie militaire gagnera en efficacité si la Force Conjointe du G5 Sahel et les Forces armées des pays du Sahel montent en puissance. A cet égard, la Force Conjointe reste le noyau central de notre dispositif sécuritaire. C’est pourquoi, j’invite tous les Etats membres, à nous atteler à l’autonomisation complète de la Force Conjointe, en la dotant des moyens financiers et logistiques propres ».

Des efforts plombés par le poids de la dette

Idriss Deby Itno a rappelé ses hôtes que la situation socio-économique de des pays de l’espace Sahel n’est pas très reluisante. Ce qui ne permet pas de faire face seuls effacement aux grands défis actuels.  « Le poids de la dette se fait sentir avec acuité et plombe déjà nos efforts de développement. L’exécution de nos Plans de Développement peine à atteindre les taux de réalisation escomptés, faute de financements conséquents. Face à tous ses défis, nous sommes appelés à réagir spontanément ensemble et vite, à proposer des solutions idoines de sortie de crise. L’annulation est une piste que nous devrons explorer. La mobilisation des financements conséquents pour la mise en œuvre de projets et programmes inscrits dans les principaux instruments de développement du G5 Sahel doit constituer l’une de nos principales priorités ».

Badoum Oumandé Henri

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here