Vivre ensemble : Le Collectif dialogue et paix au Tchad apporte sa contribution

Le Collectif dialogue et paix au Tchad (CDPT) a pris l’initiative, en partenariat avec la Maison des patrimoines culturels du Tchad, de lancer un appel pour le dialogue, la réconciliation nationale et la paix. Le coup d’envoi  a été donné par le président dudit collectif, Nocky Djédanem, le samedi 15 mai 2021 à la Bibliothèque nationale.

A travers cette initiative, le Collectif dialogue et paix au Tchad (CDPT), de concert avec la Maison des patrimoines culturels du Tchad, voudrait réunir toutes les diversités sans distinction aucune afin de mettre en relief l’unité nationale comme baromètre du développement socioéconomique du pays. Aussi, il s’agit de faire en sorte que les diversités culturelles constituent un socle du développement et non une source des conflits intercommunautaires.

Dans son mot introductif, le secrétaire général du CDPT, Djérané D. Honoré a indiqué que cet historique événement marque le point de départ du dialogue inclusif tant attendu et la nécessité pour le peuple de s’asseoir autour d’une même table pour véritablement discuter de son avenir afin de faire une table rase  sur toute culture de division, de haine ou rejet des uns par les autres. Pour y arriver, il propose de transformer la diversité linguistique et ethnique souvent perçue comme une source de conflits en un instrument de potentialité ou d’atout économique culturel et politique. « Nous devons également accepter notre différence dans la tolérance et valoriser la pluralité de nos divergences pour la construction d’un Tchad meilleur » dit-il. C’est pourquoi, il a demandé à chaque tchadien de se poser la question à l’ère de la démocratie : « Qu’est ce que je dois faire pour l’Etat et non ce que l’Etat doit faire pour moi », paraphrasant ainsi l’ex-président américain, John Kenedy.

Le président dudit collectif, Nocky Djédanem a révélé que cette initiative est prise à la base par des écrivains, artistes, enseignants chercheurs, membres de la diaspora africaine, religieux ainsi que des militants associatifs. L’objectif principal, de son point de vue, est d’accompagner cette transition à la tête du pays. « Personnellement, en compagnie de toutes ces personnes venues des horizons divers, je me sens heureux et rempli d’espérance pour le devenir de notre pays » témoigne Nocky Djédanem.

Banbé Mbayam Christian

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here