Consolidation de la paix au Tchad : Le CSAPR implique les jeunes leaders dans le processus

Le Chargé de programme et projet du Comité de suivi de l’appel à la paix et à la réconciliation (CSAPR), Mouldjidé Ngaryngar a lancé officiellement les activités de la 3ème promotion de Leadership jeune au Tchad. C’est à la faveur d’un point de presse fait ce samedi 26 juin 2021 au CEFOD.

Le stage des jeunes leaders qui vient d’être lancé vise à contribuer à la promotion du Leadership jeune et l’émergence des nouveaux leaders politiques et associatifs. Il permet également de répondre à la demande des structures de formation locale de plus en plus forte.

Le chargé de programme et projet du CSAPR, Mouldjidé Ngaryngar exprime son souci d’assurer la relève et de promouvoir la participation des jeunes dans le processus de consolidation d’une paix et d’un développement durable au Tchad. Ainsi dit-il, le CSAPR a dans une démarche avec les responsables des partis politiques et les leaders des organisations de la société civile, initié le présent programme par le biais du projet de dialogue entre les acteurs politiques et sociétés civiles en vue de la consolidation de la paix au Tchad.

Ce stage selon Mouldjidé Ngaryngar, vise à contribuer à la promotion du leadership jeune et l’émergence des nouveaux leaders politiques et associatifs. Il réaffirme qu’il y a un réel potentiel à mettre en valeur dans cette frange de population qui, confrontée à des difficultés de toutes sortes se pose aujourd’hui des questions sur son avenir. Il reconnait qu’en deux ans d’exercice de cette organisation, une quarantaine de jeunes issus des associations et des partis politiques ainsi que du milieu universitaire ont vu leurs capacités renforcées dans diverses activités organisées à leur attention. Il s’agit notamment des dialogues thématiques, des échanges d’expériences avec les acteurs de la vie politique nationale et des missions de terrain.

Du point de vue de Mouldjidé Ngaryngar, suivant les différentes évaluations faites à l’issue des stages, il ressort que cette initiative a apporté une plus-value aux stagiaires sur le plan de la recherche, d’analyse politique et du travail en équipe. Il souligne en outre que, durant ce stage, les bénéficiaires auront à assister à plusieurs activités dont les principales sont les dialogues thématiques, les cafés politiques, les missions de terrain, la visite des institutions publiques et privées. C’est pourquoi, il rassure que le CSAPR mettra à leur disposition son documentaire (archives du CSAPR, divers ouvrages de niveau universitaire, journaux) pour des éventuelles recherches.

Banbé Mbayam Christian

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here